8 membres d’équipage d’Indonésie coincés sur un cargo demandent de l’aide pour rentrer chez eux

Huit membres d’équipage d’Indonésie, qui sont bloqués sur leur navire depuis près de six mois maintenant et sans salaire au port de Kaohsiung, cherchent de l’aide pour rentrer chez eux auprès des membres de leur famille, selon un prêtre local mardi.

Les hommes n’ont pas pu quitter le cargo depuis qu’il a été remorqué dans le port de Kaohsiung le 23 février après qu’il aurait perdu de l’électricité quelques jours plus tôt alors qu’il se trouvait à proximité des eaux territoriales de Taïwan, le père Stella Maris Chaplin, basé à Kaohsiung, dont le nom est Ansensius Guntur. , CS, a informé le CNA.

Le navire de 74,07 mètres, d’une jauge d’environ 1 395 tonnes, serait un cargo immatriculé au Togo. Il appartient à une entreprise de Hong Kong, selon son registre provisoire des certificats partagé par les marins.

En plus de ne pas avoir reçu de salaire depuis février, les hommes ne sont pas autorisés à quitter le navire conformément aux protocoles locaux mais stricts spécifiques à Covid et aux règles de protection des frontières, a déclaré Guntur, ajoutant en outre que cela avait eu un impact sur leur santé mentale.

Crédits vidéo : William CNA / YouTube

Il a également dit que ce qui est inquiétant, c’est que les membres d’équipage deviennent déprimés. Le capitaine du navire a mentionné la même chose et a demandé ce qu’il pouvait faire.

Fauzan Salihin, le capitaine, a informé le CNA dans un message texte que lui et les membres de son équipage avaient besoin d’aide pour revenir auprès de leurs familles qui se trouvent en Indonésie.

En plus de ne pas avoir reçu de salaire depuis février, les hommes ne sont pas autorisés à quitter le navire conformément aux protocoles locaux mais stricts spécifiques à Covid et aux règles de protection des frontières, a déclaré Guntur, ajoutant en outre que cela avait eu un impact sur leur santé mentale.

Il a également dit que ce qui est inquiétant, c’est que les membres d’équipage deviennent déprimés. Le capitaine du navire a mentionné la même chose et a demandé ce qu’il pouvait faire.

Fauzan Salihin, le capitaine, a informé le CNA dans un message texte que lui et les membres de son équipage avaient besoin d’aide pour revenir auprès de leurs familles qui se trouvent en Indonésie.

Des efforts seront déployés en permanence pour essayer d’entrer en contact avec l’armateur afin qu’un nouvel équipage puisse être envoyé à Taïwan et que l’original puisse rentrer chez lui, a informé le bureau.

Le propriétaire du navire a jusqu’à présent été non conforme et non coopératif. Cela a empêché l’équipage de rentrer chez lui, a souligné le bureau.

Si le propriétaire du navire continue d’ignorer ces demandes, le Bureau maritime et portuaire organisera une réunion au cours de la première quinzaine d’août 2022 avec la coopération portuaire internationale de Taiwan, l’Agence nationale de l’immigration et le bureau de représentation indonésien basé à Taipei pour discuter des stratégies visant à renvoyez ces marins chez eux, a rapporté le bureau.

Références : Focus Taiwan, Earthen News

Dernières nouvelles sur l’expédition

Vous pourriez également aimer...