Catégories
Actualités maritimes

Le coupeur de la Garde côtière américaine Mellon termine sa patrouille finale

L'un des derniers coupeurs de haute endurance de 378 pieds de la Garde côtière américaine a récemment terminé sa patrouille finale avant son déclassement prévu en août.

Un équipage de 150 personnes à bord de la Garde côtière Mellon (WHEC 717) a quitté Seattle le 17 avril pour effectuer des missions dans les îles Aléoutiennes et la mer de Béring et est retourné au port d'attache le 7 juillet.

Au cours de la patrouille, l’équipage a effectué 38 arraisonnements pour les forces de l’ordre, quatre cas de recherche et de sauvetage et a appliqué les règlements fédéraux régissant l’industrie de la pêche commerciale en Alaska, d’une valeur de 13,9 milliards de dollars.

Le Mellon, âgé de 52 ans, est l'un des derniers coupeurs haute endurance de 378 pieds construits pour les patrouilles extracôtières prolongées. Ses capacités s'étendent des opérations d'hélicoptère aux opérations de poursuite de bateaux et ont servi d'atout clé pour le Département de la sécurité intérieure et les missions humanitaires en mer.

Le Mellon était le troisième de la classe de haute endurance de 378 pieds à être achevé et le premier coupeur à être nommé d'après Andrew W. Mellon, le 49e secrétaire du Trésor, qui a servi entre 1921 et 1932. La quille du coupeur a été posée en juillet 25 1966, et le navire a été lancé le 11 février 1967. Il a été mis en service onze mois après son lancement le 9 janvier 1968. Le coût de construction du navire s'est élevé à environ 14 500 000 $.

Le navire était à l'origine port d'attache à Honolulu et a passé 12 ans à patrouiller l'océan Pacifique d'Hawaï à l'Alaska. Il a ensuite été transféré à Seattle en 1981.

Le Mellon est retourné à Hawaï après avoir servi au Vietnam. De nombreux efforts de sauvetage ont eu lieu au cours de sa patrouille à Hawaï. En 1974, les membres de l'équipage du superpétrolier italien Giovanna Lolli-Ghetti ont survécu à une explosion, à un incendie et au naufrage du navire au large des côtes d'Hawaï. Le Mellon a répondu et a joué un rôle clé dans le sauvetage des membres de l'équipage.

Le sauvetage a été un succès de deux manières: premièrement, il a impliqué une coopération étroite entre les équipages et les navires de Norvège, de Russie et des États-Unis; et deuxièmement, le sauvetage était un événement positif qui impliquait une coopération entre les nations de la guerre froide.

Le Mellon et son équipage ont également subi des tragédies et des dommages alors qu'ils étaient stationnés à Hawaï.

Le navire a été amarré au chantier naval de Dillingham pour des réparations et de l'entretien le 7 septembre 1971, lorsqu'une explosion s'est produite à bord, ce qui a entraîné la mort d'un civil qui installait l'isolation. Des dommages importants au navire comprenaient le flambage du pont, de la coque et du cadre. D'autres dommages se sont produits en avril 1972, lors du débarquement dans le port de Kodiak. Le navire a touché le fond et a subi des dommages au dôme du sonar et au propulseur d'étrave.

Les récompenses que le Mellon et ses membres d'équipage ont reçues comprennent la Mérite mérite de l'unité pour des opérations menées entre le 28 juin 1975 et le 2 février 1976.

Le prix a été décerné à l'équipage de Mellon pour sa réponse à quatre cas de recherche et de sauvetage, enquêtant et réfutant les allégations de violations du sanctuaire de crabe de l'île Unimak. Les membres d'équipage du navire ont également signalé le déversement illégal d'hydrocarbures dans la mer par deux chalutiers russes aux autorités. Les opérations d’artillerie sur le Mellon ont valu à l’unité le prix d’artillerie du commandant en octobre 1999.

L'équipage Mellon a passé 1980 à participer avec le garde-côte Boutwell (WHEC-719) à des opérations de recherche et de sauvetage.

Deux efforts de sauvetage notables ont été accomplis en 1982. Le premier sauvetage a été effectué avec l'équipage Boutwell, d'autres unités militaires et un navire marchand. Le Mellon a sauvé les passagers du paquebot de luxe en feu Prindsendam au large de la côte de l'Alaska. L'effort combiné a sauvé un total de 510 passagers et membres d'équipage de canots de sauvetage après avoir abandonné le navire. Le deuxième effort de sauvetage a sauvé quatre survivants de l'accident d'un aéronef C-130 de la Garde côtière sur l'île Attu.

Le Mellon a opéré dans des zones de 150 miles de l'Union soviétique à des zones au large des côtes de la Californie après sa remise en service. Il a patrouillé dans les zones du Pacifique Nord depuis le golfe d'Alaska et les îles Aléoutiennes jusqu'à la mer de Béring. Il a passé trois mois de l'année à participer à une formation et à des exercices approfondis avec la marine américaine au large des côtes du sud de la Californie.

En janvier 1990, le Mellon était le premier des cinq couteaux de la Garde côtière à être équipé d'un missile anti-navire. Le coupeur a également reçu une suite de guerre anti-sous-marine qui comprenait le sonar AN / SQS-38 et les torpilles Mark 46. La suite et le missile anti-navire ont servi de preuve de capacité pour tous les coupeurs de la Garde côtière; cependant, ils ont été supprimés par la suite en raison de contraintes budgétaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *