Le Danemark en tête de liste du MoU de Paris

Selon la liste annuelle établie par le Mémorandum d’accord de Paris sur le contrôle par l’État du port (Protocole d’accord de Paris), sur 70 nations, le Danemark s’est classé premier sur la liste, suivi de la Norvège et des Îles Marshall.

Le classement sur la liste est calculé sur la base du nombre de détentions au cours des trois dernières années par rapport au nombre d’inspections.

Les navires battant pavillon danois ont obtenu une cinquième place en 2019 et ont ainsi franchi un véritable pas en avant pour atteindre la première place en 2020. Cela montre que les navires opérant sous pavillon danois sont au top en matière de respect des réglementations de sécurité, de santé et de certification de Paris. Protocole d’accord.

Anne H. Steffensen PDG de Danish Shipping, a commenté : « Je suis à la fois très heureux et fier de voir que les efforts déployés par nos compagnies maritimes pour renforcer le respect des règles du transport maritime international ont porté leurs fruits.

« Cette première place n’est pas seulement très bonne, elle est aussi importante. elle a ajouté.

Danish Shipping a annoncé qu’ils travaillaient depuis deux ans pour améliorer la position du drapeau danois sur la liste.

Dans le cadre du classement mis à jour, qui doit entrer en vigueur le 1er juillet 2021, les 27 administrations maritimes nationales parties à l’accord de contrôle par l’État du port utiliseront une version mise à jour de la liste pour cibler les navires à inspecter.

La nouvelle liste couvre un total de 70 drapeaux qui sont présentés dans le tableau comme suit :

  • 39 sont sur la liste blanche
  • 22 sont sur la liste grise
  • 9 sont sur la liste noire.

Parmi les changements dans le classement de la liste blanche, les États-Unis ont grimpé de quelques crans de 33 à 40 et le Royaume-Uni, classé premier de l’année dernière, est passé au numéro 13.

Depuis plusieurs années, le comité du protocole d’accord de Paris surveille de près les performances des organisations reconnues (OR), principalement des sociétés de classification agissant au nom des États du pavillon.

Par rapport au niveau de performance de l’année dernière, le niveau de performance des OR s’est légèrement amélioré, a déclaré le secrétariat du protocole d’accord de Paris. Contrairement aux trois dernières années, plus aucun OR n’est classé comme très peu performant.

Le comité a approuvé les résultats des inspections 2020 et adopté de nouvelles listes de performances pour les États du pavillon et les organisations reconnues (OR) lors de sa 54e réunion.

Au cours des deux dernières années, le Danemark vise à devenir l’un des pays leaders en matière de décarbonisation du secteur maritime.

Récemment, les gouvernements du Danemark, de la Norvège et des États-Unis, ainsi que le Global Maritime Forum et le Mærsk Mc-Kinney Møller Center for Zero Carbon Shipping ont annoncé qu’ils dirigeraient une nouvelle mission d’expédition à zéro émission dans le cadre de Mission Innovation.

La mission vise à accélérer la collaboration internationale public-privé pour mettre à l’échelle et déployer de nouvelles solutions maritimes vertes, plaçant le transport maritime international sur une voie ambitieuse de zéro émission.

Vous pourriez également aimer...