Stena Drilling trouve de nouveaux concerts pour deux plates-formes

L'entreprise de forage offshore Stena Drilling a remporté deux nouveaux contrats, l'un pour une plate-forme semi-submersible en Irlande et l'autre pour un navire de forage au Suriname.

Stena Drilling a déclaré mardi via ses réseaux sociaux qu'elle avait signé un nouveau contrat avec Tullow Oil pour le navire de forage Stena Forth afin de forer un puits dans le bloc 47, au large du Suriname.

Le bloc 47 fait partie du bassin Suriname-Guyane, situé à environ 260 km au nord de la côte du Suriname.

Le propriétaire de la plate-forme a déclaré que Stena Forth se mobiliserait au Suriname fin décembre 2020 ou début janvier 2021 avec un début de campagne prévu en janvier ou février 2021.

Comme indiqué précédemment, le puits Suriname de Tullow devait initialement être foré en 2020, mais il a été retardé.

Tullow a déclaré en juillet que le forage du prospect Goliathberg-Voltzberg Nord (GVN-1) dans le bloc 47 serait effectué au premier trimestre de 2021.

Le prospect Goliathberg-Voltzberg Nord se trouve à environ 260 kilomètres au large des côtes du Suriname.

Le puits testera deux cibles dans la zone de turbidite du Crétacé dans environ 1 900 mètres d'eau.

Il fait partie d'une série de pistes et de prospects sur le flanc du Demerara High.

Concert de Decom en Irlande

En outre, Stena forage a annoncé avoir signé un nouveau contrat avec PSE Kinsale Energy pour une campagne de démantèlement en Irlande à partir d'avril 2021.

Selon Stena, AGR Well Management est l'entrepreneur principal qui gère la conception, la chaîne d'approvisionnement et l'exécution des travaux de démantèlement de la plate-forme et des puits sous-marins pour le compte de PSE Kinsale Energy.

La plate-forme semi-submersible Stena Spey a été sélectionnée pour effectuer ces travaux et se mobilisera au 1 trimestre l'année prochaine sur le champ de Kinsale, au large de Cork.

Il y a 10 puits à déclasser et les travaux devraient durer 180 jours, a déclaré Stena.

Le Stena Spey est actuellement sous contrat avec Dana Petroleum dans le centre de la mer du Nord.

Après l'achèvement de cette campagne, la plate-forme sera en préparation avant sa campagne avec PSE Kinsale Energy.

PSE Kinsale Energy a cessé sa production de gaz dans les champs gaziers de la région de Kinsale en mer Celtique début juillet 2020, après 42 ans de production.

Le champ de Kinsale se compose de deux plates-formes en acier, à environ 50 kilomètres au large de la mer Celtique, installées dans le cadre du développement initial du champ, mis en service en 1978.

Un plan de déclassement a été soumis aux autorités en juin 2018 et approuvé en avril 2019.

Les activités de déclassement en mer sont actuellement en cours et devraient se poursuivre au cours des deux à trois prochaines années.

Tous les puits seront bouchés en permanence et les installations associées – plates-formes, pipelines, câbles, structures sous-marines et le terminal terrestre d'Inch – seront déclassées.

Vous pourriez également aimer...