Sustainable Marine et l’Allemagne s’associent pour faire progresser les pales d’hydroliennes

La société d’énergie marine basée au Royaume-Uni, Sustainable Marine Energy, adopte une technologie de pointe pour l’aérospatiale et l’énergie éolienne dans le cadre d’un nouveau projet visant à stimuler l’évolution des pales des turbines marémotrices.

Photo montrant la plate-forme marémotrice flottante PLAT-I 6,40 de 420 kW de Sustainable Marine (avec l'aimable autorisation de Sustainable Marine Energy)
Plate-forme marémotrice flottante PLAT-I 6,40 de 420 kW de Sustainable Marine (avec l’aimable autorisation de Sustainable Marine Energy)

Sustainable Marine dirige le projet EvoFoil en partenariat avec les organisations allemandes M&D Composites Technology et le Leibniz Universität Hannover Institute of Production Engineering and Machine Tools.

Le projet EvoFoil vise à proposer une série d’innovations de conception pour optimiser les performances des foils ou des pales des turbines marémotrices, tout en réduisant les coûts de production et d’exploitation.

Sustainable Marine bénéficiera des services consultatifs et jusqu’à 578 000 $ en financement de recherche et développement du Programme d’aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI CNRC) pour le projet de deux ans.

En outre, les partenaires allemands de ce projet reçoivent un soutien financier du ministère fédéral allemand des Affaires économiques et de l’Énergie (BMWi) par le biais du Programme central d’innovation pour les PME (ZIM).

Ralf Starzmann, responsable des systèmes d’alimentation chez Sustainable Marine, a déclaré: «Le projet abordera des domaines clés de la conception de la feuille, y compris la géométrie de la pointe et la composition globale impliquant un nouveau concept« multi-matériaux ». Cela nous permettra de livrer une vaste campagne d’essais sur le terrain et en laboratoire combinant des décennies de connaissances et d’expérience dans tous les secteurs pour faire passer notre technologie de protection contre les marées au niveau supérieur ».

«Nous pensons qu’il y a plusieurs interventions clés qui peuvent être faites pour optimiser davantage nos performances de foil et contribuer à stimuler l’évolution du marché de l’énergie marémotrice de manière plus large. Ces facteurs de conception joueront un rôle important dans des domaines tels que l’extraction d’énergie, la détérioration de la courbe de puissance et les coûts d’exploitation et de maintenance ».

Innovations des pales de turbine marémotrice dans EvoFoil

Plus tôt en 2021, Sustainable Marine a lancé sa nouvelle plate-forme d’énergie marémotrice flottante PLAT-I 6,40 de 420 kW dans la baie de Fundy au Canada, qui fera partie du plus grand réseau d’énergie marémotrice flottante.

L’appareil est actuellement en cours de mise en service et de test à Grand Passage avant d’être déployé au Fundy Ocean Research Centre for Energy (FORCE) en Nouvelle-Écosse.

Le site connaît certaines des marées les plus extrêmes au monde – avec 115 milliards de tonnes d’eau entrant et sortant deux fois par jour – créant une ressource à partir de laquelle environ 7 GW d’énergie pourraient être extraits.

Tim Markwald, Directeur général de M&D Composites Technology, a déclaré: «Tout en offrant une formidable puissance naturelle, la baie de Fundy place également une gamme de conditions environnementales sur les feuilles des turbines marémotrices, y compris les changements thermiques, la corrosion et l’abrasion, ajoutant aux charges hydrodynamiques pendant le fonctionnement..

«Notre mission avec le projet EvoFoil est de stimuler l’innovation pour travailler en harmonie avec ces immenses forces naturelles. Cela impliquera l’utilisation de méthodologies de fabrication innovantes afin de réduire les coûts de fabrication. De plus, nous explorons différents traitements de surface pour se protéger contre l’érosion étant donné l’environnement rude de la baie de Fundy ».

Carsten Schmidt, de la Leibniz Universität Hannover, a ajouté: «Nous recherchons actuellement un nouveau concept de matériau pour améliorer le comportement mécanique de la feuille et aider à contrer les différentes charges. Ce concept de «multicouche» est influencé par des études sur la structure actuelle de la feuille en plastique renforcé de fibres de carbone et par les résultats scientifiques du projet «Multilayer-Insert» de la Fondation allemande pour la recherche.

«Cette innovation permettra aux zones porteuses de la feuille d’être partiellement renforcées avec de fines feuilles métalliques, améliorant ainsi l’adaptation à l’arbre d’entraînement de la turbine, ce qui augmentera la durabilité et la résistance. Un travail plus intense est désormais nécessaire pour gérer l’augmentation d’échelle et la complexité géométrique des inserts métalliques afin de réaliser un transfert de charge adéquat de la racine des foils au moyeu de la turbine ».

La nouvelle survient alors que les gouvernements allemand et canadien ont récemment intensifié leurs efforts pour explorer le développement conjoint de l’hydrogène vert à partir d’énergies renouvelables canadiennes pour l’exportation vers l’Allemagne.

Vous pourriez également aimer...