Svitzer va rendre 10 remorqueurs neutres en carbone

L’opérateur de remorquage Svitzer, qui fait partie d’AP Moller – Maersk, a révélé son intention de convertir l’ensemble de sa flotte de 10 remorqueurs à Londres et Medway pour qu’elle soit propulsée par du biocarburant marin, à la suite d’un pilote réussi.

défaut

Comme expliqué, le remplacement du fioul marin par du biocarburant neutre en carbone permet à Svitzer d’offrir une nouvelle solution de remorquage – Ecotow – à ses clients, débloquant environ 90 % de réduction de CO2 des émissions de Scope 3 de leurs opérations de remorquage.

La société propose Ecotow à la fois directement à Londres pour les clients dont les navires nécessitent des services de remorquage sur la Tamise, et pour les clients mondiaux en leur donnant la possibilité d’insérer un remorquage à combustible fossile ailleurs dans leur chaîne de valeur. Svitzer y parvient en calculant l’impact sur les émissions des opérations de remorquage pour les clients d’Ecotow et en faisant correspondre cet impact avec un volume de biocarburant à livrer à la flotte basée à Londres.

Initialement, les cinq remorqueurs de Svitzer desservant le terminal GNL de l’île de Grain dans la Medway fonctionnaient entièrement au biocarburant à base d’huile végétale hydrotraitée (HVO) depuis le 15 novembre 2021. Cette décision confirme la viabilité opérationnelle ainsi que la valeur commerciale et environnementale de l’utilisation de biocarburant dans le secteur du remorquage.

« Nous sommes ravis que la flotte de Svitzer desservant le terminal fonctionnera au biocarburant. Grain LNG est fier de travailler avec un partenaire engagé à faire les investissements nécessaires pour réduire les émissions. Il s’agit d’une étape importante vers la neutralité carbone du secteur », Nicolas Duffin, directeur commercial chez Grain LNG, a commenté.

D’ici janvier 2022, les 10 remorqueurs de Svitzer à Londres fonctionneront avec du biocarburant HVO, élargissant encore l’offre Ecotow. La décision d’augmenter l’utilisation de biocarburants dans toute la flotte de Londres fait suite à l’achèvement réussi du premier essai de biocarburant du secteur à bord du Svitzer Intrepid, qui fonctionne au biocarburant depuis septembre 2021.

« C’est une étape passionnante et importante vers la décarbonisation du remorquage. Ecotow nous permet d’offrir à nos clients la possibilité de réduire leurs émissions de Scope 3 et leur empreinte environnementale, soit en achetant des services de remorquage fournis par des remorqueurs alimentés au biocarburant, soit en « incorporant » les émissions de carbone des travaux de remorqueurs ailleurs aux économies générées à Londres et Medway , «  Lise Demant, directeur général de Svitzer Europe, a déclaré.

Svitzer considère HVO comme une première étape cruciale dans la feuille de route vers un secteur du remorquage neutre en carbone. L’annonce d’aujourd’hui permettra à Svitzer d’étendre de manière responsable l’offre Ecotow à davantage d’opérations mondiales de Svitzer, a déclaré la société.

« Il est logique que nous cherchions à augmenter l’utilisation des biocarburants au bon moment afin d’aider nos clients à naviguer dans leurs trajectoires de décarbonation. La transition vers une adoption plus large des carburants alternatifs dans le remorquage se fera en fin de compte plus rapidement si les clients acceptent la technologie et comprennent l’équilibre coût/bénéfice, nous restons donc déterminés à tester des solutions qui fonctionneront pour eux », Sven Bois, a ajouté le responsable d’Ecotow à Svitzer.

« Le produit Ecotow utilise exclusivement des biocarburants durables de deuxième génération. Ces carburants sont produits à partir de déchets tels que l’huile de cuisson usagée comme matières premières et sont certifiés par l’ISSC ou le RSB. Par rapport au diesel marin, ces biocarburants réduisent les émissions de carbone de 100 % du réservoir au réveil et d’environ 90 % du puits au réveil.

Svitzer explore également le méthanol vert comme futur carburant pour sa flotte de remorqueurs. Plus tôt ce mois-ci, Svitzer a signé un accord avec la société d’architectes navals Robert Allan pour la conception du premier remorqueur à pile à combustible au monde pour les opérations portuaires, fonctionnant au méthanol vert.

Le projet soutient le parcours global de décarbonisation de Maersk. Plus précisément, l’objectif est d’extraire et d’appliquer les connaissances et l’expérience opérationnelle de la faisabilité du méthanol du remorqueur côtier à petite échelle sur de plus grands porte-conteneurs océaniques.

Vous pourriez également aimer...