Wingd définit un calendrier de développement pour le méthanol et

Le concepteur de moteurs suisse WinGD a annoncé que ses moteurs pourront fonctionner au méthanol et à l’ammoniac à partir de 2024 et 2025 respectivement.

Les solutions multicarburants de WinGD seront basées sur leurs moteurs X diesel bien établis et leurs moteurs X-DF à double carburant. La possibilité d’utiliser des carburants sans carbone ou neutres en carbone tels que l’ammoniac et le méthanol dans ses deux types de moteurs de base donnera aux exploitants de navires une flexibilité sans précédent dans la façon dont ils réduisent les émissions.

Dominik Schneiter, vice-président de la recherche et du développement de WinGD, a déclaré : « Notre engagement à fournir des technologies de moteur permettant l’utilisation de carburants propres d’ici 2025 signifie que les armateurs et les exploitants de navires peuvent déjà investir dans des navires prêts à utiliser l’ammoniac et le méthanol aujourd’hui, en toute sécurité. sachant que WinGD disposera des technologies nécessaires pour alimenter ses navires de manière fiable, efficace et propre.

Les séries de moteurs X et X-DF sont déjà compatibles avec les carburants à faible teneur en carbone – biocarburant liquide ou biogaz respectivement – qui peuvent permettre des réductions significatives des émissions de gaz à effet de serre. À titre d’exemple, l’opérateur de pétroliers Terntank a ravitaillé et exploité ses moteurs X-DF au biogaz liquéfié dès 2018. L’utilisation complète et à long terme de carburants neutres en carbone ou sans carbone est la prochaine étape sur cette voie.

Les émissions des moteurs WinGD peuvent déjà être optimisées conformément à l’indice d’intensité carbone (CII) entrant de l’OMI et à l’indice de conception éconergétique pour les navires existants (EEXI). L’hybridation de l’arrangement de puissance est une option. WinGD propose des services d’intégration de système qui maximisent l’efficacité énergétique en sélectionnant et en dimensionnant les composants hybrides et le système électrique en parallèle avec le moteur principal.

Le calendrier pour la capacité d’ammoniac et de méthanol fait partie d’une ambition plus large de porter les ventes de moteurs multicarburants capables de fonctionner avec des carburants neutres en carbone à 50 % du carnet de commandes de l’entreprise d’ici 2030. Ceci est conforme aux prévisions de l’industrie quant au moment où ces les carburants seront disponibles à grande échelle et constitueront un choix de carburant viable pour les navires de haute mer.

« D’ici 2030, de nombreux navires qui navigueront en 2050 – date de l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de l’OMI – auront déjà été commandés », a déclaré Volkmar Galke, directeur des ventes mondiales, WinGD. « Nos technologies de moteurs à carburant propre seront disponibles bien avant cette date et reposeront en grande partie sur nos technologies actuelles, nous permettant d’accompagner les armateurs et les exploitants de navires dans leurs choix de décarbonation chaque fois qu’ils les font. »

Vous pourriez également aimer...