3 principaux ports de la Barbade

Le pays insulaire de la Barbade est situé dans l’océan Atlantique. Il se situe dans les Petites Antilles, les Antilles, dans les Amériques, est proche des îles des Caraïbes et ne couvre que 432 kilomètres carrés de superficie. La nation a une histoire de colonisation à partir du XVe siècle, date à laquelle elle est apparue pour la première fois sur les cartes de l’Espagne. Avant cela, il était habité par les tribus indigènes Kalinago et les Amérindiens.

Bientôt, il passa entre les mains des Portugais, qui l’abandonnèrent peu après. Dans les années 1600, le navire anglais Olive Blossom est arrivé sur l’île et en a pris le contrôle. La première colonie anglaise a été établie en 1627 avec des colons venus d’Angleterre.

La Barbade avait une économie de plantation et reposait sur le travail des Africains amenés sur l’île en tant qu’esclaves. La traite des esclaves a continué et a été interdite en 1807.

Le pays est devenu indépendant en 1966. Depuis lors, c’est une économie à revenu élevé avec un secteur privé florissant. Le tourisme est également un moteur important de la croissance économique.

L’économie de la Barbade

Historiquement, le pays est connu pour la culture de la canne à sucre et d’autres activités, mais depuis les années 1980, l’industrie et le tourisme ont pris les devants. Le secteur financier offshore et les services d’information sont également devenus des sources essentielles de précieuses devises étrangères.

La nation a accueilli la Coupe du monde de cricket 2007, qui a contribué à la croissance des infrastructures. De nombreux nouveaux hôtels, bureaux, maisons et bâtiments ont été construits pendant cette période. L’économie, sur la voie de la reprise après la récession de 2007, est confrontée à des difficultés en raison des blocages induits par Covid, qui ont gravement affecté l’industrie du tourisme, le pilier de l’économie de la Barbade.

Le gouvernement récent a investi dans la réduction de la pauvreté et du chômage et dans l’encouragement des investissements étrangers directs tout en privatisant les entreprises publiques.

Aujourd’hui, la Barbade importe principalement des produits de consommation, des machines, des denrées alimentaires, en particulier des produits emballés et en conserve, des produits chimiques, du carburant et des pièces électriques des États-Unis, de Tobago et de Trinité, de Grande-Bretagne, du Canada, des Pays-Bas et de Chine.

Le pays exporte du sucre, de la mélasse, du rhum, des aliments, des boissons, des produits chimiques et des pièces électriques des pays européens, des Bahamas, de la Chine, de la Jamaïque et de la Guyane.

Compte tenu de la superficie de l’île, il est relativement plus facile pour les gens de voyager et d’explorer. De nombreux taxis sont disponibles à la location, et les gens peuvent également prendre des bus publics. Cependant, ils sont généralement très fréquentés. Il possède un aéroport international et un port maritime international, le port de Bridgetown, qui gère le fret et les croisiéristes.

Autorité portuaire de la Barbade

Barbados Port Inc gère le seul port maritime de l’île. C’est une autorité bien gérée qui fonctionne à partir du Deep Water Harbor dans la paroisse de St. Michael. L’agence gérée par l’État contrôle et gère le processus d’expédition et d’immigration sur la nation insulaire.

Le port de Bridgetown est un important point d’entrée et gère plus de 90 % du fret utilisé par le secteur manufacturier. Grâce à cela, l’installation contribue au succès des opérations commerciales sur l’île. Il accueille également les navires de croisière naviguant sur la route des Caraïbes du Sud.

Port de Bridgetown

Bridgetown est le principal port maritime et port de croisière de l’île. C’est aussi la plus grande ville et aussi la capitale de la Barbade. La région métropolitaine du Grand Bridgetown est située dans la paroisse de Saint Michael. Les habitants l’appellent la ville ou la ville. Il couvre 40 kilomètres carrés et compte plus de 100 000 habitants.

Port de Bridgetown
Image à des fins de représentation uniquement

La ville a été fondée en 1628 par des colons venus d’Angleterre. Avant cela, la première colonie était à James Town. Bridgetown est une célèbre destination de vacances dans les Antilles et sert de principal centre financier et de congrès. En 2011, la ville historique et sa garnison ont été désignées comme site du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le port de Bridgetown est situé à proximité de la baie de Carlisle, sur la côte sud-est de l’île de la Barbade. L’aéroport international est à seulement 16 kilomètres du port et propose des vols vers toutes les principales villes de la région, y compris les États-Unis, la Grande-Bretagne et le Canada.

Aménagements portuaires

Bridgetown est un port historique de commerce et de commerce depuis l’époque coloniale. De nombreuses petites colonies de marchands et de commerçants parsemaient autrefois les zones voisines. Aujourd’hui, il dessert le pays insulaire et contient de vastes installations pour la manutention d’une variété de marchandises, y compris le vrac, les conteneurs, les marchandises liquides et les marchandises générales.

Il a été récemment agrandi et modernisé. Les installations d’accostage ont été rénovées et plusieurs quais à conteneurs et jetées pour petits navires ont été construits.

Une station de fret de conteneurs a été créée et traite environ 2 000 conteneurs empilés sur deux rangées. Il dispose également d’un quai à conteneurs d’une longueur de 215 mètres et d’un terminal d’une surface au sol de 8 900 mètres carrés.

Le poste à sucre mesure 307 mètres de long et 8 mètres de profondeur pour accueillir les pétroliers transportant du sucre et de la mélasse. Il dispose de cinq postes d’amarrage pour accueillir des navires de croisière, des navires de guerre et des navires de charge générale.

Les pétroliers sont manutentionnés aux terminaux d’Oistins et Spring Garden, mesurant 172 m et 101 m de long. Le vrac sec est traité à la jetée d’Arawak, longue de 121 m et profonde de 10 m.

Actuellement, le port traite principalement des marchandises conteneurisées, suivies de produits en vrac comme le sucre, les céréales, les céréales, etc. Il importe des combustibles minéraux, des produits pétroliers, des objets artisanaux et décoratifs produits localement, de la nourriture, des machines légères et du matériel de transport. Les principales exportations comprennent les huiles minérales, les lubrifiants, les aliments emballés, les vêtements, etc.

Bridgetown est le seul port commercial de l’île, il traite donc plus de 1 000 000 tonnes de fret, plus de 90 000 EVP, 700 navires et plus de 550 000 passagers chaque année.

Installations de stockage

Il dispose de 16 220 m2 d’espace de stockage couvert, dont quatre hangars. La zone de stockage des conteneurs s’étend sur 47 400 m2 et le port dispose de 96 bouchons reefer pour le fret réfrigéré.

Il y a quatre réservoirs pour conserver la mélasse d’une capacité de 12 000, 8 500, 19 000 et 12 000 tonnes. Le stockage en vrac comprend deux silos pour les grains. SOL Barbados fournit des installations de soutage sur tous les quais. Cependant, les navires doivent donner un préavis avant 24 heures.

Terminal de croisière / port en eau profonde

La Barbade est connue non seulement pour sa beauté pittoresque et son paysage fascinant, mais aussi pour ses habitants chaleureux et accueillants. Lorsque les passagers débarquent des navires de croisière, ils sont chaleureusement accueillis par des musiciens qui divertissent les invités depuis le quai. Il y a un groupe de musique local, des danseurs, des chanteurs et d’autres artistes.

L’installation de croisière dessert l’île et est gérée par Bridgetown Cruise Terminals Inc. Le port en eau profonde est opérationnel depuis 1994 et a été modernisé récemment. Il dispose de quatre jetées en eau profonde d’une capacité de six navires à la fois. Ils s’appellent les couchettes deux, trois, quatre et la couchette de sucre.

Terminal de croisière
Image à des fins de représentation uniquement

Le terminal dispose d’installations modernes, d’un centre de santé, d’un bureau de douane, d’un service d’immigration, d’un centre de quarantaine pour animaux, d’un office de tourisme et d’un bureau de poste. Il abrite également plusieurs cafés, restaurants, installations commerciales, boutiques d’artisanat, boutiques hors taxes, bureaux de location de voitures et une zone Internet gratuite. Il y a un terminal de départ pour les clients qui réservent à l’avance des excursions et des visites à terre sur l’île.

Il a une superficie totale d’environ 60 000 pieds carrés et 20 000 pieds carrés dédiés au complexe commercial. Le village de Chattel, ou le célèbre marché de la Barbade, se trouve juste à l’extérieur du complexe portuaire.

Attractions touristiques populaires

La garnison est un site du patrimoine mondial désigné, fondée pour servir de quartier général de l’armée impériale en 1780. Elle abrite les forces de défense du pays, et à proximité se trouvent la maison George Washington, le fort St. Ann’s, l’armurerie nationale et le parc Savannah. .

Les bâtiments publics datant des années 1870 à 1890 construits en calcaire corallien dans le style néo-gothique sont un spectacle à voir. En dehors d’eux, la Chambre d’assemblée et la Galerie nationale sont des joyaux architecturaux. Il y a aussi une ancienne tour de l’horloge.

La place des héros nationaux, également appelée place Trafalgar, compte trois sculptures. L’un appartient aux Barbadiens tués pendant les guerres mondiales. Près de cet endroit se trouve la cathédrale Saint-Michel datant de 1789. Elle est faite de belle pierre de corail. La synagogue Nidhe Israel est l’une des plus anciennes synagogues, construite au XVIe siècle. C’est aussi un site du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le musée de la Barbade propose de nombreuses expositions passionnantes. Enfin, la Barbade compte de nombreuses plages, à savoir les plages de la Gold Coast, parfaites pour les amateurs de sports nautiques, la plage de Brighton, la plage de Paradise et la plage de Bathsheba.

Port de Saint-Charles

St Charles est un port de plaisance de luxe sur la côte ouest de l’île. C’est une partie de la paroisse St Peter à Heywoods, près de Speightstown. Le port s’étend sur 1550 mètres carrés et contient une lagune intérieure avec une profondeur d’eau de 14 pieds à marée basse.

Port de Saint-Charles
Image à des fins de représentation uniquement

Les gens peuvent amarrer leurs navires près de leurs villas de vacances. C’est une station idéale pour de courtes vacances ou une escapade d’un week-end. Les postes d’amarrage mesurent de 30 à 110 pieds de longueur et sont équipés d’eau, d’électricité, d’internet, etc. Il y a six postes d’amarrage pour accueillir les méga yachts situés à proximité des brise-lames offshore, conçus par HCCL, basé au Canada.

Il y a un héliport pour transporter les visiteurs à l’aéroport. Outre l’héliport, un centre de remise en forme et le récif Tom Snooch sont des lieux populaires proches de la côte.

Vous aimerez peut-être aussi lire-

Clause de non-responsabilité: Les opinions des auteurs exprimées dans cet article ne reflètent pas nécessairement les vues de Marine Insight. Les données et les graphiques, s’ils sont utilisés, dans l’article proviennent des informations disponibles et n’ont été authentifiés par aucune autorité statutaire. L’auteur et Marine Insight ne prétendent pas qu’il soit exact et n’acceptent aucune responsabilité à cet égard. Les points de vue ne constituent que des opinions et ne constituent pas des lignes directrices ou des recommandations sur une ligne de conduite à suivre par le lecteur.

L’article ou les images ne peuvent être reproduits, copiés, partagés ou utilisés sous quelque forme que ce soit sans l’autorisation de l’auteur et de Marine Insight

à propos de l’auteur

Zahra est une ancienne élève de Miranda House, Université de Delhi. Elle est une écrivaine passionnée, possédant des compétences de recherche et d’édition immaculées. Auteur de plusieurs articles académiques, elle a également travaillé comme rédactrice indépendante, produisant de nombreux articles techniques, créatifs et marketing. Véritable esthète dans l’âme, elle aime les livres un peu plus qu’autre chose.