6 questions courantes que vous pourriez vous poser sur les pompes hydrauliques

Les pompes hydrauliques comportent de nombreux composants et aspects qui peuvent être difficiles à comprendre, surtout lorsque vous commencez à comprendre leur fonctionnement. Voici quelques-unes des questions et réponses les plus courantes concernant les pompes hydrauliques que vous ne connaissez peut-être pas.

Qu’est-ce que l’hydraulique ?

Un système hydraulique est composé de plusieurs composants. Il comprend un réservoir, une pompe, un fluide, des vannes, un moteur, un tuyau, un cylindre et un filtre. Le réservoir contient le fluide avant le processus de pressurisation. Le fluide est généralement de l’huile hydraulique et constitue le sang de l’ensemble du système. L’huile passe à travers un filtre pour aider à éliminer tous les contaminants.

Une pompe hydraulique crée-t-elle une pression ?

Les ingénieurs débattent parfois de la question de la pression dans les pompes hydrauliques. Les pompes hydrauliques créent-elles une pression ou non ? Une pompe produit un flux de fluide qui se traduit par une pression lorsque le flux de fluide rencontre une forme de résistance.

Lorsque la pompe hydraulique n’est pas connectée à un système, la pression ne sera pas présente puisque rien ne résiste à l’écoulement du fluide. En raison du manque de pression, de nombreux ingénieurs pensent que les pompes ne créent pas réellement la pression. Cependant, tous les experts ne sont pas d’accord.

Certains soutiennent que la pompe hydraulique est la source de pression plutôt que la source de fluide en circulation. Le débat est toujours d’actualité quant à savoir ce qui est réellement vrai, mais l’essentiel est qu’une pompe et un écoulement de fluide aboutissent finalement à une pression.

Que signifient les valeurs nominales des pompes à pression ?

Les pompes hydrauliques ont des pressions nominales. La valeur nominale fait référence à la quantité de pression que la pompe peut supporter avant que des dommages ou des fuites ne se produisent. Assurez-vous toujours que la pression nominale de votre pompe hydraulique est inférieure à la pression du système avec lequel vous travaillerez.

Quelles sont les mesures d’efficacité des pompes hydrauliques ?

L’efficacité des pompes hydrauliques est mesurée de plusieurs manières. Une mesure est l’efficacité volumétrique. Il s’agit du débit réel divisé par le débit théorique. Un compteur mesure le débit réel. Le débit théorique est obtenu en multipliant la vitesse de la pompe par le tour de la pompe. L’efficacité volumétrique est un moyen de connaître les performances d’une pompe.

L’efficacité mécanique est connue sous le nom d’efficacité hydraulique. Il s’agit du couple théorique nécessaire pour faire fonctionner la pompe divisé par le couple réel nécessaire.

L’efficacité globale fait référence au produit de l’efficacité mécanique et volumétrique.

Y a-t-il une différence entre les pompes à un et deux étages ?

Une pompe à un étage a une pression et un débit. Ils sont reliés à un vilebrequin ou à un moteur industriel. Les pompes à deux étages sont montées sur les moteurs et produisent beaucoup de fluide et font entrer et sortir le cylindre plus rapidement. Avec la résistance, un autre groupe d’engrenages produit des pressions accrues pour l’action du système. La quantité de liquide diminuera.

Quels types de vannes sont inclus dans les pompes hydrauliques ?

Les soupapes de surpression et les soupapes de commande directionnelles sont deux soupapes des pompes hydrauliques. Une vanne de régulation directionnelle est en charge du cheminement du flux dans le système. Une soupape de surpression empêche les surcharges de pression sur le système en permettant à l’air ou aux bulles de s’échapper. L’efficacité de la pompe est minime si la surpression ne peut pas s’échapper.

Source : https://hydro-funk.com/en

Croisière en Grèce : à la découverte de ses plus belles plages

Croisière en Grèce : à la découverte de ses plus belles plages