AET achève son tout premier soutage de GNL aux États-Unis

AET, une unité de logistique pétrolière basée à Singapour du groupe malaisien de logistique énergétique MISC Berhad, a achevé son tout premier soutage de GNL aux États-Unis.

AET
Photo : AET

Le 9 octobre 2021, AET a travaillé en coordination avec Shell pour ravitailler le pétrolier Aframax bicarburant GNL Pacific Ruby à l’extérieur de Port Canaveral en Floride.

Au cours de l’opération, 600 tonnes métriques de GNL marin ont été ravitaillées sur le pétrolier de 113 305 tpl à partir de la barge de ravitaillement Q-LNG 4000.

Le transfert a été coordonné par AET et Shell NA LNG LLC tandis que Pacific Ruby était en route de Houston à destination de Rotterdam.

Les équipes commerciales et opérationnelles d’AET basées à Houston ont géré à la fois commercialement et opérationnellement le processus complet avec Shell et l’équipage de Pacific Ruby, garantissant l’efficacité et la sécurité de ce premier ravitaillement de navires aux États-Unis.

Le rôle du GNL dans la décarbonisation du transport maritime

L’étape du soutage représenterait un nouveau progrès dans l’engagement d’AET à réduire l’impact environnemental du transport maritime en utilisant des carburants à faibles émissions dans le monde entier. Dans le même temps, il représente également un autre exemple de l’extension rapide des installations de soutage de GNL aux États-Unis et dans le monde, permettant l’approvisionnement en GNL pour les routes transatlantiques de pétroliers entre l’Europe et les États-Unis.

« Nous sommes très heureux que Shell fournisse le ravitaillement en GNL le long de cette importante route commerciale transatlantique. Les investissements d’AET dans les solutions à double carburant soulignent notre engagement à réduire l’empreinte carbone du transport maritime en utilisant la meilleure solution de carburant immédiatement disponible sur le marché aujourd’hui », Capt. Ron Wood, AET Global Director of Mid-Size Tankers Crude Shipping, a commenté.

« Dans le même temps, nous travaillons avec nos partenaires commerciaux sur des solutions à plus long terme pour la décarbonisation qui voient plusieurs voies parmi lesquelles nous sélectionnerons la solution à long terme la plus efficace pour les navires zéro carbone. »

« Le secteur maritime doit trouver des carburants sur le long terme, mais aussi agir aujourd’hui. Le GNL est un choix clair pour la réduction immédiate des émissions du transport maritime. C’est un carburant en transition qui offre des voies potentielles via le GNL bio et synthétique pour développer des options zéro émission », Tahir Faruqui, a déclaré le directeur de Shell Downstream LNG.

Le GNL émet environ 25 % moins de CO2 que les carburants marins conventionnels en fournissant la même quantité de puissance de propulsion.

AET a investi dans 11 navires GNL bicarburant, trois Aframax déjà en exploitation dans l’Atlantique, un Aframax qui sera livré pour des opérations dans le Pacifique au quatrième trimestre 2021 et deux DPST opérant en mer du Nord et en mer de Barents. Cinq autres VLCC bicarburants sont au stade de la nouvelle construction pour être livrés en 2022 et 2023.

Vous pourriez également aimer...