Aker BP remet ses plans de développement à Hod

La société norvégienne de pétrole et de gaz Aker BP a soumis le plan de développement et d'exploitation (AOP) du projet Hod au large de la Norvège au ministère du Pétrole et de l'Énergie du pays.

Le champ Hod sera développé en collaboration avec les partenaires de l’alliance d’Aker BP avec une installation normalement sans pilote contrôlée à distance depuis le centre de terrain de Valhall, avec de très faibles émissions de CO2 dues à l’électricité du rivage.

Il est important de noter que Hod est l'un des premiers projets à être réalisé dans le cadre des changements temporaires récemment introduits dans le système norvégien de taxation du pétrole.

Les investissements totaux pour le développement sont estimés à environ 600 millions de dollars et l'effet total sur l'emploi est estimé à 5 000 ETP.

Le démarrage de la production est prévu pour le premier trimestre 2022.

Les réserves récupérables de Hod sont estimées à environ 40 millions de barils d'équivalent pétrole.

Aker BP est l'opérateur du champ avec une participation de 90% et Pandion Energy est un partenaire avec une participation de 10%.

PDG d'Aker BP, Karl Johnny Hersvik, m'a dit: «Avec des projets comme Hod, nous créons une valeur significative à la fois pour nos propriétaires et pour la société dans son ensemble, tout en contribuant à maintenir les capacités de l’industrie norvégienne d’approvisionnement de classe mondiale».

Réduction des coûts grâce au modèle d'alliance

Hod sera développé en collaboration avec les partenaires de l'alliance d'Aker BP.

«Le modèle Alliance offre des réductions de coûts importantes et est un modèle d'exécution efficace. C'est la clé du développement du champ de Hod, qui devrait contribuer avec 40 millions de barils d'équivalent pétrole de la région de Valhall », dit Hersvik.

Aker BP a déjà attribué à Kvaerner un contrat pour la livraison de la sous-structure supérieure et en acier pour la plate-forme de tête de puits sans pilote dans le champ Hod.

La valeur du contrat pour Kvaerner est d'environ 1 milliard NOK (105,4 millions $).

Le champ Hod est situé dans le bloc 2/11 dans la partie sud du secteur norvégien de la mer du Nord, à une douzaine de kilomètres au sud de Valhall et à six kilomètres au sud de la plate-forme Valhall Flank South.

Le champ sera développé avec une installation normalement sans pilote contrôlée à distance depuis le centre de terrain de Valhall.

Cinq puits avec des voies secondaires seront forés afin d'augmenter la récupération.

Puissance du rivage

Hod sera alimenté par le rivage via le centre de terrain de Valhall.

«En fonctionnement normal, cela signifie pratiquement zéro émission locale de CO2. Ceci est conforme à la stratégie d’Aker BP visant à minimiser l’empreinte de nos opérations », a déclaré SVP Operations & Asset Development Kjetel Digre.

Hod sera livré avec un canot de sauvetage électrique, qui est surveillé depuis le centre de terrain de Valhall.

La grue et la pompe à eau de mer sont électriques et reçoivent de l'énergie du rivage via le centre de terrain de Valhall.

Tout cela contribue à réduire les besoins de maintenance, selon Aker BP.

Première huile

La plate-forme Hod d'origine était la première plate-forme sans pilote sur le plateau continental norvégien lorsqu'elle a commencé sa production en 1990.

La plate-forme d'origine n'est plus en service et sera retirée une fois les puits bouchés de façon permanente.

Le premier pétrole de la nouvelle plateforme Hod – qui s'appellera Hod B – est prévu pour le premier trimestre 2022.