Après l’inauguration de Coral-Sul, Eni envisage davantage de développements FLNG au large du Mozambique

Le géant pétrolier et gazier italien Eni a engagé des discussions lors de la cérémonie d’inauguration de l’installation flottante de GNL Coral-Sul (FLNG) pour envisager la possibilité de projets FLNG supplémentaires au large du Mozambique.

Eni a révélé mercredi que ses représentants avaient discuté de la possibilité de reproduire le succès du Corail Sud projet avec développement ultérieur du FLNG – ainsi que d’autres projets à terre – avec le président du Mozambique, Filipe Jacinto Nyusiqui a visité et inauguré le Coral-Sul FLNG située dans les eaux ultra-profondes du bassin de Rovuma.

La cérémonie d’inauguration s’est également déroulée en présence de Carlos Zacaríasle ministre des ressources minérales et de l’énergie, et par des représentants du gouvernement mozambicain, qui étaient accompagnés d’une délégation d’Eni conduite par Guido BruscoDirecteur des Opérations Ressources Naturelles.

Cela a eu lieu après l’expédition de la première cargaison de GNL au départ du FLNG de Coral Sul, « le premier FLNG en eau ultra-profonde au monde et le premier producteur de GNL au Mozambique. » Les activités de fabrication et de construction de FLNG pour ce projet, qui ont débuté en septembre 2018, se sont achevées en 38 mois avec le départ de la Corée du Sud au Mozambique en novembre 2021.

Issu du chantier naval de Samsung Heavy Industries en Corée du Sud, le FLNG est arrivé sur le site d’exploitation final au large du Mozambique début janvier 2022. L’introduction des hydrocarbures est intervenue en juin 2022 après que l’amarrage et le raccordement à six puits de production sous-marins aient été finalisés en mars et mai. 2022, respectivement.

Avec une capacité de liquéfaction du gaz de 3,4 millions de tonnes par an (mtpa), Coral-Sul FLNG devrait produire 450 milliards de mètres cubes de gaz du réservoir géant de corail, situé dans la zone 4 du bassin de Rovuma au large du Mozambique. Coral Sul FLNG opère sur le projet Coral South dirigé par Eni pour le compte des partenaires de la zone 4 : ExxonMobil CNPC, GALP, KOGAS et ENH.

Le FLNG Coral-Sul mesure 432 mètres de long et 66 mètres de large, pèse environ 220 000 tonnes et peut accueillir jusqu’à 350 personnes dans son module d’habitation de huit étages. Située à une profondeur d’eau d’environ 2 000 mètres, l’installation est maintenue en place par 20 amarres pesant 9 000 tonnes.

Eni a souligné que Coral South, « un projet historique pour l’industrie du gaz », projette le Mozambique sur la scène mondiale du GNL, ouvrant la voie à un changement transformationnel dans le pays grâce au développement des ressources gazières. Le géant italien y voit « un apport important » au sécurité et diversification des approvisionnements à L’Europe  et « une des solutions les plus efficaces pour assurer un juste transition énergétique.”

En marge de la cérémonie d’inauguration, Eni a également discuté de l’état de ses initiatives vers la neutralité carbone avec Nyusi. Cela inclut le projet agro-alimentaire – dans le cadre de l’accord entre l’acteur italien et le gouvernement du Mozambique – qui vise à produire de l’huile à partir de graines, de déchets et de résidus qui ne concurrencent pas les cultures vivrières et les terres agricoles, à utiliser dans la production de biocarburants.

Eni a découvert « ressources de gaz naturel supergéantes » dans la zone 4 – corail, Complexe Mamba et Agulha réservoirs – sont estimés contenir 2 400 milliards de mètres cubes de gaz en place.