Borr a besoin de plus de temps pour mettre en place une solution de financement

L’entreprise de forage offshore Borr Drilling est toujours en pourparlers avec les créanciers pour trouver une solution de financement qui lui permettra de prolonger les échéances de sa dette de 2023 et se refinancer.

Borr Drilling a pris plusieurs mesures pour s’assurer qu’il sera en mesure de récolter les bénéfices de la reprise du marché et la première étape a été divulguée en décembre 2021 lorsque la société a expliqué qu’elle avait conclu des accords de principe avec ses principaux créanciers pour refinancer et reporter un montant combiné de 1,4 $. milliards d’échéances de dette et d’échéances de livraison de 2023 à 2025.

La société a donné suite à cette annonce en déclarant qu’elle envisageait une offre d’actions de 30 millions de dollars dans sa quête pour mener à bien son refinancement et une fois cette offre d’actions achevée le 28 décembre 2022, elle a rapproché Borr de la mise en œuvre de sa stratégie de refinancement.

En janvier 2022, Borr a informé qu’il avait reçu le consentement des créanciers pour l’extension des échéances de la dette et des versements de livraison de 2023 à 2025 afin de rechercher une solution de financement durable.

À cette fin, la société a accepté d’entamer des négociations avec les prêteurs des facilités et certains détenteurs d’obligations convertibles non garanties de premier rang à 3,875 % échéant en 2023 et de faire de son mieux pour parvenir à un refinancement contraignant des facilités et des obligations convertibles en 31 mars 2022 avec la finalisation du refinancement prévue pour le 30 juin 2022.

Dans une mise à jour jeudi, concernant ses négociations en cours avec ses créanciers pour parvenir à des accords mutuels de refinancement et prolonger ses échéances de 2023 pour achever ce refinancement d’ici le 30 juin 2022, Borr Drilling a révélé que « progrés significatif » a été faite dans les négociations avec l’objectif de mettre en place la bonne structure de capital pour l’entreprise à l’avenir.

L’entrepreneur de forage en mer a en outre expliqué qu’une solution complète nécessitera une nouvelle « L’injection de fonds propres combinée aux remboursements de la dette, aux extensions et aux concessions par les créanciers, résultant en une structure de capital solide qui soutient un faible seuil de rentabilité et donc une génération de trésorerie disponible plus élevée. »

À cette fin, les renonciations aux covenants nécessaires ont été prolongées jusqu’au 15 juillet 2022 par les prêteurs du syndicat bancaire, permettant à l’entreprise de disposer du temps nécessaire pour conclure le blocage complet et les engagements de tous les créanciers.

Borr a confirmé que « propositions spécifiques » ont été reçus de tous les groupes de créanciers, dont certains ont déjà abouti à des accords de principe, comme l’accord pour le refinancement de la facilité bancaire sécurisée de premier rang en juillet 2022, qui sera financé par une combinaison d’une nouvelle facilité de crédit et de fonds propres/un vente d’actifs.

« Nous continuerons à travailler avec tous les créanciers restants pour arriver à une solution de financement globale optimisée, qui devrait être en place d’ici le 15 juillet 2022 », a conclu la société.

En ce qui concerne les dernières transactions de Borr Drilling, il convient de noter que la société a conclu un accord avec un acheteur non divulgué fin juin 2022 pour la vente de trois plates-formes auto-élévatrices, qui sont toujours en construction avec Keppel FELS.