CMA CGM réduit sa dette alors que les taux de fret reviennent à la normale

Le géant français du transport maritime CMA CGM a enregistré un nouveau bénéfice trimestriel énorme, mais les conditions économiques incertaines, la normalisation des flux commerciaux et une forte baisse des taux de fret pèsent sur les perspectives de l’entreprise pour le secteur.

Les résultats fournissent une preuve supplémentaire que le marché du transport maritime de conteneurs a fait un brusque 180 après sa course haussière de deux ans alimentée par la pandémie.

« Le troisième trimestre de 2022 a été façonné par des tensions géopolitiques persistantes, qui ont stimulé une inflation plus élevée et entraîné une baisse des dépenses de consommation, qui se tournent de plus en plus vers les services dans le sillage du COVID-19. Ces facteurs ont freiné la demande de fret, mais ont également contribué à réduire un certain nombre de congestions portuaires », a déclaré vendredi la troisième plus grande compagnie maritime de conteneurs au monde.

« Le Groupe a également été impacté par la situation géopolitique instable, notamment par l’augmentation des coûts unitaires de soute liée à la hausse des prix de l’énergie. Sur une base de consommation de carburant comparable, ces prix de l’énergie plus élevés ont entraîné une augmentation d’une année sur l’autre de 822 millions USD des coûts de soute au troisième trimestre 2022. Le ralentissement de la demande de transport maritime a fait baisser les taux de fret au comptant, en particulier sur les principales routes Est-Ouest », a déclaré la société.

CMA CGM a annoncé un bénéfice net de 7 milliards de dollars au troisième trimestre, contre 5,6 milliards de dollars il y a un an. Le chiffre d’affaires du groupe s’est élevé à 19,9 milliards de dollars, principalement tiré par son activité de transport maritime. Les volumes transportés au T3 ont augmenté de 4,1 % à 5,7 millions d’EVP.

CMA CGM a déclaré que sa solide performance opérationnelle l’avait aidé à réduire sa dette de 5,3 milliards de dollars au cours du troisième trimestre, à seulement 78 millions de dollars au 30 septembre 2022.

À l’avenir, l’inflation, le ralentissement des dépenses de consommation et l’incertitude économique entraîneront « un retour plus rapide à des taux de fret plus normaux » au quatrième trimestre et des marges plus faibles, a déclaré la société.

« Le Groupe CMA CGM enregistre une nouvelle fois de solides résultats au troisième trimestre », a commenté Rodolphe Saadé, Président-Directeur Général. « Au cours des deux dernières années, nous avons considérablement renforcé notre structure financière et développé notre activité sur l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement. La baisse de la demande a entraîné un retour à des flux commerciaux internationaux plus normaux et une réduction significative des taux de fret. Dans ce nouvel environnement, nous allons continuer à investir pour renforcer notre positionnement dans le transport maritime et la logistique, accélérer notre transition énergétique et apporter à nos clients des solutions encore plus performantes.