Des transporteurs de CO2 dédiés commandés pour le projet de capture et de stockage de carbone des aurores boréales en Norvège

Les développeurs du projet norvégien à grande échelle de capture et de stockage de carbone Northern Lights ont passé une commande de construction navale pour la construction de deux transporteurs de CO2 dédiés en Chine.

Les navires seraient les premiers du genre et pourraient potentiellement établir une nouvelle norme pour le transport de CO2 sur les routes commerciales côtières.

La commande a été passée par la coentreprise Northern Lights, composée d’Equinor, Shell et TotalEnergies, à la société chinoise Dalian Shipbuilding Industry Co. avec des livraisons prévues d’ici la mi-2024.

Les navires de 130 mètres de long auront une capacité de chargement de 7 500 m3 et seront spécialement conçus pour transporter du CO2 liquide avec des citernes à cargaison pressurisées spécialement conçues. Les navires fonctionneront au GNL bicarburant et seront équipés d’un système de propulsion assistée par le vent et d’une lubrification à l’air pour réduire l’intensité carbone d’environ 34 % par rapport aux systèmes conventionnels.

« L’attribution de ces contrats est une étape importante pour Northern Lights. L’utilisation de navires permettra le développement d’un réseau d’infrastructures européen flexible et efficace pour le transport du CO2 capté par nos clients industriels, en maintenant les coûts aussi bas que possible pour aider à la décarbonisation à grande échelle », a déclaré Børre Jacobsen, directeur général de Northern Lights JV. « Je suis également très heureux que ces navires soient construits pour réduire au minimum leurs propres émissions grâce à l’utilisation de technologies innovantes. »

Les navires seront immatriculés en Norvège (NOR), exploités par Northern Lights sous pavillon norvégien et classés par DNV.

Pour le projet de capture et de stockage du carbone, Northern Lights est en train de développer l’infrastructure pour transporter le CO2 des émetteurs industriels européens par bateau vers un terminal de réception dans l’ouest de la Norvège pour un stockage intermédiaire, avant d’être transporté par pipeline pour un stockage permanent dans un réservoir géologique. 2 600 mètres sous les fonds marins. Le démarrage des opérations est prévu en 2024.

Une fois en service, les navires chargeront le CO2 capturé et liquéfié et le transporteront jusqu’au terminal de réception de Northern Lights à Øygarden, dans l’ouest de la Norvège. Les volumes de CO2 seront mesurés avec précision et signalés tout au long de la chaîne de valeur, ainsi que vérifiés de manière indépendante afin de fournir la documentation nécessaire aux régulateurs et aux agents des douanes.

« En tant que chantier naval depuis 1898, DSIC a toujours été innovant et a conçu et livré de nombreux projets records. Répondant à la stratégie de faibles émissions, DSIC a collaboré avec Northern Lights pour le développement des solutions techniques sélectionnées au cours des deux dernières années. La coopération et les efforts des deux parties se sont concrétisés dans l’attribution de ces contrats aujourd’hui. Saisissant cette opportunité, DSIC se consacrera à la livraison de ces projets pionniers de manière sûre, de haute qualité et en temps opportun et assistera Northern Lights dans ses ambitions de faibles émissions de carbone », a déclaré Riqiang Hu, directeur marketing de DSIC.

Vous pourriez également aimer...