Deux membres d’équipage testés positifs pour

Les autorités néo-zélandaises ont déclaré lundi que deux membres d’équipage symptomatiques à bord du porte-conteneurs Mattina, actuellement en quarantaine à Bluff, ont été testés positifs pour COVID-19.

Le navire battant pavillon des îles Marshall est entré au port dimanche soir et les 21 membres d’équipage ont été testés lundi matin.

« Des tests rapides ont été commandés pour les deux cas symptomatiques. Les responsables de la santé rapportent que leur état est considéré comme s’améliorant. Les résultats des tests pour le reste de l’équipage sont attendus plus tard dans la nuit », a déclaré le ministère néo-zélandais de la Santé.

« Les deux membres d’équipage qui ont été testés positifs ont rejoint le navire à Singapour le 2 juillet après avoir fourni des tests négatifs avant le départ », a déclaré le ministère.

« Les responsables de la santé du DHB du sud travaillent avec d’autres agences pour déterminer les prochaines étapes pour le navire. En attendant, les membres d’équipage restent à bord du Mattina », a déclaré le ministère.

Le Mattina est actuellement en quarantaine dans une zone sécurisée du port qui est inaccessible à tout membre du public et des clôtures seront installées pour restreindre davantage l’accès au navire, a ajouté le ministère.

Dans un communiqué séparé publié plus tôt lundi, le ministère a déclaré qu’il n’y avait eu aucun cas de COVID-19 à signaler dans la communauté néo-zélandaise lundi.

« Il y a trois cas positifs de COVID-19 à signaler aujourd’hui chez les rapatriés récents dans des centres d’isolement gérés. Un cas précédemment signalé s’est maintenant rétabli. Le nombre de cas actifs en Nouvelle-Zélande est de 47. Depuis le 1er janvier 2021, il y a eu 99 cas historiques cas, sur un total de 644 cas. La moyenne mobile sur sept jours des nouveaux cas détectés à la frontière est de sept. Notre nombre total de cas confirmés est de 2 461 », a déclaré le ministère.

Les responsables de la santé publique néo-zélandais ont déclaré qu’ils continuaient de surveiller de près la situation en Australie, en particulier en Nouvelle-Galles du Sud, du Queensland et de Victoria, où il y a eu un nombre croissant de cas de COVID-19. Le voyage avec NSW a été interrompu le 22 juin et avec Victoria le 16 juillet.

Jusqu’à présent, la recherche des contacts a identifié 21 personnes en Nouvelle-Zélande qui se trouvaient dans des lieux d’intérêt dans les deux États au moment des faits ; 13 à Brisbane, deux dans le Queensland et six à Melbourne.

Parmi ceux-ci, 17 ont subi des tests initiaux et ont donné des résultats négatifs et les quatre contacts restants attendent les résultats des tests. Sur les 21 contacts, trois sont isolés pendant 14 jours et les autres sont isolés jusqu’à ce qu’ils renvoient un test négatif au cinquième jour, a indiqué le ministère.

Vous pourriez également aimer...