DP World promet 1,7 milliard de dollars dans un accord sur les ports africains

Par Antony Sguazzin (Bloomberg) DP World et CDC Group ont formé un partenariat pour développer des ports en Afrique et se sont engagés à dépenser 1,72 milliard de dollars en infrastructures au cours des prochaines années.

DP World, basé à Dubaï et l’un des plus grands opérateurs portuaires au monde, investira 1 milliard de dollars dans des installations, notamment à Dakar au Sénégal, à Ain Sokhna en Égypte et à Berbera au Somaliland. CDC, un groupe de financement du développement basé au Royaume-Uni, contribuera initialement à hauteur de 320 millions de dollars et a engagé 400 millions de dollars supplémentaires au cours des prochaines années.

Le partenariat, ainsi que la modernisation et l’expansion des ports, devraient stimuler le commerce dans les trois territoires, ainsi qu’à l’intérieur des terres au Mali en Afrique de l’Ouest et en Éthiopie dans la Corne de l’Afrique, ont déclaré les sociétés dans un communiqué mardi. Ils ont l’intention de dépenser environ 1 milliard de dollars pour le seul port de Dakar.

« À court terme, il s’agit de renforcer les capacités de ces trois pays », a déclaré Nick O’Donohoe, directeur général de CDC, dans une interview. « À plus long terme, il s’agit de construire d’autres infrastructures portuaires dans d’autres pays, d’autres régions.

Commerce, Exportations

Le port de Dakar est exclusivement un port à conteneurs pouvant traiter 900 000 équivalents vingt pieds, ou EVP, par an. Sokhna, le principal port égyptien de la mer Rouge et sa porte d’entrée vers le reste de l’Afrique, et Berbera sont principalement utilisés pour expédier des conteneurs, mais disposent de quelques installations de transport de marchandises en vrac et ont une capacité annuelle de 950 000 EVP et 150 000 EVP respectivement. À titre de comparaison, le plus grand port à conteneurs du continent, situé à Durban, dans l’est de l’Afrique du Sud, peut traiter 3,6 millions d’EVP par an.

En plus de construire une nouvelle installation à Ndayane, près de Dakar, pour augmenter la capacité du port, les sociétés prévoient d’améliorer la logistique à Berbera et d’augmenter considérablement la capacité à Sokhna, qui subit une expansion de 520 millions de dollars, a déclaré O’Donohoe. Ils envisagent également d’investir dans les ports intérieurs des pays enclavés.

Le commerce facilité par les ports soutiendra 5 millions d’emplois dans les économies touchées, créera 138 000 emplois dans la phase d’expansion et améliorera l’accès aux marchandises pour 35 millions de personnes, ont indiqué les entreprises dans le communiqué.

CDC détiendra une participation minoritaire dans la structure d’exploitation des trois ports, a déclaré O’Donohoe, refusant d’être plus précis sur le partenariat.

L’institution de financement du développement investit environ 2,5 milliards de dollars par an, dont 60% vont à l’Afrique, a-t-il déclaré. Les autres investissements comprennent les infrastructures électriques et de télécommunications.

Par Antony Sguazzin © 2021 Bloomberg LP

Vous pourriez également aimer...