EIA: le Myanmar rejoint le cercle des importateurs de GNL

En juin 2020, le Myanmar est devenu le plus récent pays à commencer à importer du gaz naturel liquéfié (GNL).

EIA: le Myanmar rejoint le cercle des importateurs de GNL
Avec l'aimable autorisation de Petronas

Le géant malaisien de l'énergie Petronas a déjà effectué deux livraisons de gaz naturel liquéfié à Yangoon en mai et juin dans le cadre d'un accord de vente et d'achat maître entre l'unité Petronas LNG et CNTIC VPower, signé plus tôt cette année.

Les cargaisons expédiées du complexe Petronas LNG à Bintulu ont été vendues franco à bord (FOB), pour un volume total de GNL de 190 000 mètres cubes.

La première cargaison a été chargée à bord du CNTIC VPower Global, récemment construit.

Le méthanier de 28 000 mètres cubes dessert une coentreprise composée du groupe VPower, coté à Hong Kong, et de la China National Technical Import & Export Corporation.

La première installation d'importation de GNL du Myanmar est située sur le fleuve Yangon, à proximité de l'ancienne capitale du même nom.

L'installation d'importation de GNL comprend une unité de stockage flottante (FSU) pour stocker le GNL importé qui, une fois transféré à terre et regazéifié, alimentera les centrales électriques alimentées au gaz naturel.

En raison de la faible profondeur du fleuve Yangon, seuls les petits navires de GNL peuvent se déplacer le long du fleuve lorsqu'ils sont chargés de GNL, a noté l'EIA dans son aperçu hebdomadaire du marché.

Actuellement, les navires peuvent utiliser une jetée temporaire au port de Thilawa conçue pour les petits navires de GNL. Une jetée permanente devrait être en service en juillet 2020 et abritera un navire FSU de taille régulière d'une capacité de 2,8 Gpi3. Un deuxième FSU sera situé à l'embouchure de la rivière Yangon, et un petit méthanier transportera du GNL entre les deux FSU.

L'électricité au Myanmar est produite principalement par des centrales hydroélectriques. L'hydroélectricité est complétée par des centrales à cycle unique alimentées au gaz naturel à faible efficacité qui fonctionnent principalement pendant la saison sèche (novembre-mai).

Ces dernières années, en raison de la croissance rapide de la demande d'électricité et de la variabilité de la production hydroélectrique, le Myanmar a connu d'importantes pénuries d'électricité. Les centrales électriques au gaz naturel intégrées, alimentées exclusivement en GNL regazéifié, ont été considérées comme la solution la plus rapide pour augmenter la production d'électricité.

Le GNL importé à Yangon fournira des projets intégrés de production de GNL situés à proximité des installations de regazéification: Thaketa (capacité de 400 mégawatts (MW)), Thanlyin (capacité de 350 MW) et Thilawa (capacité de 1250 MW).

Centrale électrique alimentée au GNL de Thaketa.
Centrale électrique alimentée au GNL de Thaketa. Gracieuseté de VPower

L'usine de Thaketa est déjà entrée en service le 14 juin, tandis que l'usine de Thanlyin devrait également entrer en service cet été.

La centrale électrique au gaz naturel de Thilawa est en phase de planification et devrait être mise en service d'ici 2024.

Si les trois usines fonctionnent à un facteur de capacité annuelle de 45 à 55%, elles nécessiteront entre 160 millions de pieds cubes par jour (MMcf / j) et 200 MMcf / j d'approvisionnement en gaz naturel, soit l'équivalent de 21 à 26 GNL des cargaisons par an (en supposant des navires GNL d'une capacité de 2,8 Gpi3), soit en moyenne deux cargaisons par mois, estime l'EIA.

Plusieurs autres installations d'importation de GNL et des centrales électriques au gaz sont en cours de développement au Myanmar. Le développement de ces projets pourrait être retardé en raison des impacts de COVID-19.

L'EIA a déclaré que dans le sud-ouest du Myanmar, l'installation d'importation de GNL de Rakhine est actuellement en construction. Il alimentera la centrale au gaz naturel de Kyaukpyu (capacité de 150 MW), qui devrait être mise en service d'ici la fin de 2020.

Toujours dans le sud-ouest, un terminal d'importation de GNL de Mee Laung Gyaing et une centrale de production de GNL (puissance de 1 390 MW) sont proposés dans la région d'Ayeyawady. Le projet utilisera une unité flottante de stockage et de regazéification (FSRU) et devrait être mis en ligne d'ici 2024.

Dans le sud du pays, la FSRU de Kanbauk et la centrale électrique associée (capacité de 1 230 MW) sont en phase de développement et devraient être mises en service d'ici 2024.

Vous pourriez également aimer...