Eni demande l’approbation d’un forage de développement sur un projet gazier au large de l’Australie

Eni Australia, filiale du géant italien de l’énergie Eni, a soumis un plan environnemental (PE) au régulateur offshore du pays pour le développement de forages sur un champ gazier, au large des côtes de l’Australie occidentale.

La National Offshore Petroleum Safety and Environmental Management Authority (NOPSEMA) a confirmé qu’Eni avait soumis ce plan environnemental le 20 juillet 2022, proposant d’entreprendre le programme de forage offshore Blacktip – comprenant le forage de jusqu’à deux puits supplémentaires et l’achèvement du reconditionnement d’un puits existant – stimuler l’extraction d’hydrocarbures de la Champ de pointe noire dans le cadre de la licence de production WA-33-L.

Source : Eni
Source : Eni

Le champ Blacktip exploité par Eni a commencé sa production en 2009 et a une durée de vie de production estimée à 25 ans et une durée de vie de conception d’installation de 30 ans, selon NOPSEMA.

Situées à environ 300 km à l’ouest-sud-ouest de Darwin, dans les eaux du Commonwealth dans le golfe Joseph Bonaparte (JBG), les installations de Blacktip se composent d’une plate-forme de tête de puits (WHP), de deux puits de production, de conduites d’écoulement et d’un gazoduc sous-marin d’exportation, apportant ainsi fluide de flux – gaz, condensat et eau produite – vers le Usine à gaz Yelcherr (YGP) près de Wadeye dans le Territoire du Nord (NT).

De plus, le condensat stabilisé est stocké sur place au YGP avant d’être exporté via un pipeline sous-marin vers un point d’amarrage unique (SPM), situé à environ 7 km au large des eaux du Commonwealth, pour être chargé sur des pétroliers et ensuite transporté vers le marché.

L’étendue des travaux pour l’EP d’Eni comprend une étude géophysique du site au WHP ; le forage de deux puits de développement – P3 et P4 – dans le champ Blacktip à travers des fentes existantes sur le Blacktip WHP à l’aide d’un MODU autoélévateur, en porte-à-faux au-dessus du Blacktip WHP ; reconditionnement d’un puits de développement existant – P1 – pour compléter et produire des hydrocarbures à partir de différentes zones de réservoir ; et le raccordement et la mise en service.

Une fois les puits de développement raccordés et mis en service, les fluides s’écouleront vers le Blacktip WHP et le YGP onshore. Eni a souligné que le calendrier des activités décrites dans cet EP sera soumis à la disponibilité de la plate-forme, cependant, la société prévoit que ces opérations auront lieu dans T4 2022/T1 23.

En ce qui concerne les activités d’Eni ailleurs, il convient de noter que le géant italien se prépare à commencer les opérations de forage sur un puits d’exploration situé dans le bloc 7 dans le bassin de Sureste au large du Mexique fin 2022.

Les activités de forage vont être réalisées avec une plate-forme semi-submersible appartenant à Valaris, qui a foré un puits différent dans ce bloc il y a quelques années mais n’a pas trouvé d’hydrocarbures.