Catégories
Actualités maritimes

EnQuest va exploiter le champ de Bressay alors qu'Equinor réduit de moitié son intérêt

Equinor a accepté de vendre à EnQuest une participation de 40,8125 pour cent et de transférer l'exploitation du champ pétrolifère de Bressay sur le plateau continental britannique.

La contrepartie initiale est de 2,2 millions de livres sterling (2,9 millions de dollars), payable à titre de report contre 50% de la part nette des coûts d’Equinor, avec une contrepartie conditionnelle de 15 millions de dollars suite à l’approbation par les autorités d’un plan de développement sur le terrain pour Bressay, a déclaré Equinor vendredi.

«Cette transaction soutient la stratégie d’Equinor visant à optimiser en permanence notre portefeuille. Nous souhaitons la bienvenue à EnQuest en tant que nouvel opérateur de Bressay et pensons que les connaissances et l'expérience que les deux parties peuvent partager grâce à nos développements Mariner et Kraken existants renforceront davantage le projet », m'a dit Arne Gürtner, Vice-président senior d’Equinor pour l’offshore britannique et irlandais.

Le champ pétrolifère de Bressay a été découvert à l'est des Shetland en 1976 et Equinor est devenu exploitant en 2007.

La sélection du concept pour le développement du champ a été reportée en 2016 en raison de conditions de marché difficiles et de la nécessité de simplifier le concept de développement.

Dans une déclaration distincte vendredi, EnQuest a déclaré qu'un certain nombre de scénarios de développement étaient à l'étude, notamment un lien potentiel avec Kraken, réduisant les émissions, les coûts et prolongeant sa durée de vie sur le terrain.

S'il est développé via Kraken, le gaz produit par Bressay peut être utilisé comme carburant pour le FPSO, réduisant ainsi les émissions de carbone à plus long terme, a ajouté EnQuest.

«Equinor continuera d’être le premier fournisseur d’énergie du Royaume-Uni et nous nous engageons à fournir du pétrole, du gaz, de l’énergie éolienne et de l’hydrogène au pays – en jouant notre rôle dans la création d’emplois, la stimulation des investissements et la réduction des émissions de carbone», dit Gürtner.

La transaction est soumise aux conditions habituelles, y compris l'approbation des partenaires et des autorités, avec une date d'achèvement estimée au 4T 2020.

Une fois l'achèvement terminé, EnQuest détiendra une participation de 40,8125 pour cent et un opérateur, Equinor en détiendra 40,8125 pour cent, Chrysaor conservant une participation de 18,375 pour cent.

EnQuest assumera l'exploitant suite au bouchage et à l'abandon du puits 3 / 28-1 par Equinor.

Directeur général d'EnQuest, Amjad Bseisu, m'a dit: «Avec l'ajout de jusqu'à 115 MMbbls de ressources nettes 2C, Bressay offre à EnQuest l'occasion de démontrer ses capacités éprouvées dans le forage à faible coût, le développement en champ proche et le développement de pétrole lourd.

«Les compétences et les connaissances en pétrole lourd que le Groupe a acquises auprès de Kraken nous aideront à libérer le potentiel de ce grand champ de pétrole en place d'un milliard de barils».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *