Floatel s’attend à des niveaux d’utilisation modestes pour la flotte d’hébergement

Le fournisseur de plates-formes d’hébergement offshore Floatel International estime que la demande de plates-formes d’hébergement commence à se redresser mais, en raison de l’offre excédentaire du marché, elle reste toujours inférieure aux niveaux de fin 2019 avant la pandémie de Covid-19, ce qui entraîne une pression continue des prix. En conséquence, Floatel s’attend à ce que l’utilisation globale de la flotte d’hébergement reste à des niveaux modestes à court terme.

Floatel a enregistré une augmentation de l’utilisation de ses navires au troisième trimestre 2021, ce qui est en ligne avec l’augmentation de la flotte mondiale d’hébergement semi-submersible. À savoir, dans sa mise à jour trimestrielle de lundi, Floatel a révélé que l’utilisation de la flotte mondiale d’hébergements semi-submersibles (ASV) était de 74% au troisième trimestre 2021, contre 41% au troisième trimestre 2020.

En comparaison, l’utilisation de Floatel au troisième trimestre était de 63 pour cent – ​​avec quatre navires sur cinq actifs – contre 40 pour cent à la même période l’an dernier. L’utilisation des flottes mondiales d’ASV à ce jour en 2021 était de 58 %, contre 43 % en 2020.

Le carnet de commandes total de la société, hors options, s’élevait à environ 134 millions de dollars à la fin septembre 2021 et il était de 32 millions de dollars à la même période l’année dernière.

Les revenus du troisième trimestre ont été de 30,4 millions de dollars comparativement à 18,7 millions de dollars pour la même période en 2020. Le résultat net du troisième trimestre a été une perte de 11,2 millions de dollars comparativement à une perte de 32 millions de dollars pour la même période l’an dernier.

Aucun nouveau contrat n’a été signé au cours du trimestre, l’activité d’appel d’offres étant raisonnablement soutenue avec plusieurs appels d’offres en cours. Trois navires sont actuellement inactifs, l’un étant commercialisé pour de nouveaux travaux et les deux autres en attente de leurs prochains affrètements en 2022.

Trois navires Floatel inactifs et deux employés

Le contrat pour Floatel Supérieur avec Var Energi au FPU Balder, qui a débuté fin mai 2021, a été prolongée jusqu’au 9 octobre 2021, date à laquelle la charte a pris fin. L’unité est désormais inactive à Skipavika, en Norvège, dans l’attente de l’affrètement d’Equinor qui devrait débuter en avril 2022.

La confiance de Floatel est inactif à Tenerife dans les îles Canaries en attendant la prochaine mission. Le navire est activement commercialisé pour de nouvelles chartes.

Victoire du flotteur était en opération sur la plate-forme Unity, dans le secteur britannique de la mer du Nord centrale jusqu’au 25 juillet 2021, après quoi la plate-forme a navigué vers Las Palmas dans les îles Canaries, en Espagne, pour se préparer à la charte Equinor au Brésil. L’unité a transité vers le Brésil et a commencé le contrat avec Equinor fin septembre, fournissant des services d’unité de maintenance et de sécurité (MSU) au FPSO Peregrino avec une durée de six mois et des options après la période ferme.

Endurance du flotteur a terminé l’affrètement d’Equinor sur le champ de Martin Linge fin août 2021 et est désormais inactif à Skipavika, en Norvège, en attendant l’affrètement d’Equinor qui devrait débuter en mars 2022.

Triomphe du flotteur a démarré l’affrètement de Shell aux Philippines sur le champ de Malampaya le 1er septembre 2021, pour une durée de trois mois.

Utilisation modeste à court terme

  Floatel International
Source : Floatel International

Selon Floatel, le marché offshore global s’améliorait lentement par rapport au ralentissement de 2019, entraîné par l’évolution des prix du pétrole combinée à une pression continue pour réduire les niveaux de coûts pour les opérateurs, cependant, la pandémie de Covid-19 a bloqué l’amélioration progressive. L’épidémie de Covid-19 et la baisse du prix du pétrole ont accru l’incertitude sur le marché de l’hébergement.

Cependant, Floatel estime que les perspectives se sont améliorées parce que la production de pétrole a été maintenue sous contrôle par les pays producteurs après les réductions convenues précédemment et le développement de vaccins. Ceci, combiné au début de la reprise de la demande, bien que les niveaux restent inférieurs à ceux atteints fin 2019 avant la pandémie de Covid-19, car le marché continue d’être excédentaire, ce qui fait que les prix restent sous pression, a expliqué la société.

Bien que le prix du pétrole se soit récemment redressé à 70-80 $ le baril, Floatel a noté que les compagnies pétrolières dans le monde ont ajusté leurs activités à court et moyen terme. De plus, le fort changement dans la discussion sur l’énergie vers les sources renouvelables a créé une discussion sur la composition énergétique pour l’avenir.

Floatel s’attend par conséquent à ce que l’utilisation globale de la flotte d’hébergements reste à des niveaux modestes à court terme, en particulier pour les zones à forte surcapacité, cependant, il pense toujours que le marché se redressera une fois la situation stabilisée.

La flotte mondiale d’hébergement semi-submersible construite à cet effet comprend actuellement 21 navires à la suite des annonces récentes de concurrents de mettre au rebut des navires plus anciens ainsi que deux navires qui n’ont pas encore été livrés. 17 navires sont construits depuis 2005, dont les 2 nouveaux bâtiments, et il est prévu que les navires plus anciens quittent le marché dans les années à venir.

Vous pourriez également aimer...