Golden Ray Salvage suspendu en raison du COVID-19, saison des ouragans

Une grue Weeks Marine se prépare à enfoncer une pile à l'aide d'un marteau vibrant le 26 février 2020, près de l'île Saint-Simons, en Géorgie, dans le cadre de la construction de la barrière de protection de l'environnement autour du Golden Ray. Photo: St. Simons Sound Unified Command.

Le commandement unifié qui supervise l'enlèvement de l'épave du Golden Ray à St.Simons Sound a annoncé que les travaux seraient suspendus en raison des effets combinés de la saison des ouragans et de la pandémie COVID-19.

La pause momentanée retardera les opérations de coupe et de levage du navire jusqu'à la fin de la saison des ouragans. Un équipage restera pour surveiller l'épave et répondre au besoin.

«Bien que nous soyons fiers du fait que nos protocoles d'intervention et la discipline des intervenants aient tenu le COVID-19 à distance jusqu'au début du mois de juillet, le COVID-19 a finalement eu un impact sur cette réponse.» a déclaré le commandant de l'incident Tom Wiker de Gallagher Marine Systems.

À ce jour, 10 travailleurs ont été testés positifs et plus de 50 ont été mis en quarantaine en raison de la recherche des contacts, sur les quelque 300 employés travaillant sur le projet.

«Les impacts sur le personnel d'intervention ont justifié le commandement unifié de reconsidérer la poursuite des opérations de coupe et de levage compliquées alors que la saison des ouragans se rapproche», a déclaré le commandement unifié dans un communiqué. «Le COVID-19 a eu un impact total ou partiel sur les retards dans la mobilisation des ressources d'intervention dans la chaîne d'approvisionnement mondiale, les retards dans la fabrication des équipements nécessaires tels que les anneaux de levage et les retards dans les modifications des barges.

«Bien que le COVID-19 et les conditions météorologiques à cette période de l'année soient deux problèmes distincts, ils doivent être considérés conjointement car ils sont tous deux liés à la réussite globale du projet. Séparément, ces impacts sont difficiles à gérer, mais ensemble, ils créent une situation particulièrement difficile », a ajouté Wiker.

Les cas confirmés surviennent malgré les mesures visant à limiter l'exposition au COVID-19 qui ont inclus des contrôles de santé quotidiens, le port obligatoire de couvre-visage, la mise à distance de sécurité et le télétravail (chaque fois que possible), l'auto-quarantaine pour tous les membres entrants, la désinfection continue des installations et des plates-formes de travail. et des protocoles de recherche des contacts si nécessaire.

«La suspension des opérations nous permet de réduire le risque immédiat de COVID-19 pour les intervenants, de minimiser les risques combinés de COVID-19 et de temps violent pour les opérations futures, et nous permet de mettre en œuvre des mesures d'atténuation du COVID-19 robustes et à long terme lorsque nous reprendrons.» dit le Cmdr. Efren Lopez, coordonnateur fédéral sur place. «Cette opération est sans précédent et nous restons déterminés à réduire les risques et à assurer le succès global.»

L'épave du Golden Ray reste stable et ne devrait pas avoir d'impact sur le chenal en eau profonde ou sur le trafic des navires commerciaux. Les intervenants continueront de surveiller et d'entretenir la barrière de protection de l'environnement (EPB) qui a été construite autour de l'épave, ainsi que la surveillance 24 heures sur 24 du navire lui-même.

Le navire de transport lourd VB 10 000, qui a été modifié spécifiquement pour l'opération de levage de coupe, restera dans la région. Le navire sera éventuellement mobilisé vers St. Simon’s Sound pour commencer les opérations de coupe et de levage vers le 1er octobre.

Les opérations de coupe et de levage devraient durer huit semaines une fois commencées, sauf circonstances imprévues.

Le Golden Ray transportait environ 4 200 véhicules lorsqu'il a perdu sa stabilité et s'est échoué alors qu'il quittait le port de Brunswick en septembre 2019. Tous les véhicules restent à l'intérieur des cales du navire.

En retirant le navire, les sauveteurs ont choisi de couper l'épave en sections pour l'enlever. Les grues à portique du VB-1000 utiliseront des longueurs de chaîne de 400 pieds pour couper le navire chaviré Golden Ray en huit morceaux et les soulever sur des barges pour le transport éventuel en Louisiane pour recyclage.

«Tous les autres aspects de l'intervention resteront en place et la pause ne concerne que la coupe et le levage réels des sections du navire. Depuis le premier jour de cette intervention, nos priorités sont la sécurité du public et de tous les membres de l'équipe, ainsi que la préservation des vastes ressources et de la beauté de St. Simons Sound. a déclaré John Maddox, coordonnateur national sur les lieux. «En ces temps difficiles, nous restons déterminés à éliminer le Golden Ray en toute sécurité et avec succès et nous apprécions la patience et la compréhension de tous à mesure que nous progressons.

Vous pourriez également aimer...