Hapag-Lloyd et Forto s’associent pour une offre de biocarburants

La société allemande de transport par conteneurs Hapag-Lloyd et son compatriote transitaire numérique Forto se sont associés pour lancer un programme de biocarburant pour les clients du transport maritime qui cherchent à réduire leurs émissions de transport.

Les clients réservant des expéditions de fret maritime en conteneur complet (FCL) avec Forto peuvent désormais ajouter l’utilisation de biocarburant avancé à leurs réservations, réduisant ainsi de 100 % les émissions de gaz à effet de serre (GES) de leurs transports.

Alors que Hapag-Lloyd a étendu sa stratégie de biocarburants pour travailler avec des partenaires clés sélectionnés, Forto a livré le premier client du programme de biocarburants de Hapag-Lloyd.

Comme expliqué, l’expédition de marchandises avec des options de biocarburants de deuxième et troisième génération via Forto et Hapag-Lloyd est conçue pour permettre aux clients de réduire facilement les émissions de portée 3 et d’atteindre les objectifs de réduction des émissions. Lors de la sélection d’une option de biocarburant, les clients reçoivent une visibilité basée sur des données sur l’impact du biocarburant sur les émissions de gaz à effet de serre liées au fret maritime et des certificats délivrés par un processus contrôlé par un tiers.

« S’éloigner de la dépendance de l’industrie logistique aux combustibles fossiles est une étape essentielle vers un avenir plus vert. Nous considérons qu’il est de notre responsabilité de continuer à fournir des solutions transparentes et crédibles qui peuvent aider nos clients à naviguer dans ce voyage alors qu’ils s’efforcent de réduire leur impact environnemental », Michel WaxPDG et co-fondateur de Forto, a déclaré.

« Hapag-Lloyd a fait un investissement décisif dans un produit de biocarburant disponible dans le commerce et leur durabilité est l’une des étapes les plus audacieuses vers la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans l’industrie.

« L’offre de biocarburants pour nos clients joue un rôle important en tant que première étape de notre parcours vers le zéro émission. C’est grâce à une étroite collaboration entre Hapag-Lloyd et nos clients que nous pourrons relever ensemble les défis qui nous attendent. Ainsi, nous sommes très heureux de travailler avec Forto sur ce sujet important », Mirja Nibbe, directeur régional Allemagne et Europe centrale pour Hapag-Lloyd. commenté.

En novembre 2021, Hapag-Lloyd a annoncé sa nouvelle stratégie de développement durable avec l’objectif d’être zéro carbone net d’ici 2045. Dans le cadre de l’engagement de Hapag-Lloyd en faveur de la décarbonisation et de la réduction des émissions de gaz à effet de serre, l’entreprise a annoncé des plans pour réduire l’intensité CO2e (EEOI ) de l’ensemble de sa flotte de 30 % d’ici 2030 par rapport à 2019.

La nouvelle initiative de biocarburants Forto est la prochaine étape de la stratégie de l’entreprise visant à favoriser la transformation vers des chaînes d’approvisionnement durables, dans le but ultime d’aider les clients à faire de l’option de transport durable leur choix par défaut.

Dans le même ordre d’idées, Hapag-Lloyd est en passe de devenir la première compagnie maritime au monde à équiper tous ses conteneurs standard d’une technologie de transmission de données en temps réel. Cette décision permettra au transporteur de suivre ses conteneurs dans le monde entier et de collecter des données à leur sujet. L’installation massive de dispositifs de repérage dans les dépôts de Hapag-Lloyd dans le monde entier devrait commencer fin août 2022.

Hapag-Lloyd, qui est actuellement la cinquième plus grande compagnie maritime de conteneurs au monde selon les données d’Alphaliner, a clôturé le premier semestre de cette année avec un résultat nettement supérieur à celui de la période de l’année précédente. Cela s’explique principalement par l’amélioration des taux de fret au cours de la première partie de l’année.

L’EBITDA est passé à 10 milliards d’euros (10,9 milliards de dollars) au premier semestre 2022, contre 3,5 milliards d’euros au premier semestre 2021, tandis que les revenus ont augmenté à 16,9 milliards d’euros, contre 8,7 milliards au cours de la période correspondante de l’année dernière.