Hyundai Mipo, KMT et Korean Register vont développer un porte-conteneurs sans ballast

Hyundai Mipo
Image courtoisie: Le registre coréen

Le constructeur sud-coréen Hyundai Mipo Dockyard a conclu un protocole d'accord avec l'expéditeur de son compatriote Korea Maritime Transport et le Korean Register pour appliquer le concept sans ballast à 1 800 porte-conteneurs EVP afin de lutter contre la pollution marine.

Dans le cadre du protocole d'accord, les parties travailleront à la mise au point d'un porte-conteneurs à ballast bas ou sans ballast dans le but de contourner le besoin de citernes de ballast et le rejet potentiel d'eaux de ballast contaminées dans l'océan.

L'eau de ballast a été identifiée comme l'un des principaux contributeurs à la propagation des espèces aquatiques envahissantes, en tant que telle, l'industrie a dû agir pour freiner la tendance.

La Convention internationale pour le contrôle et la gestion des eaux de ballast et des sédiments des navires (Convention BWM) est entrée en vigueur le 8 septembre 2017.

La convention oblige les navires à gérer leurs eaux de ballast pour éliminer, rendre inoffensives ou éviter l'absorption ou le rejet d'organismes aquatiques et d'agents pathogènes dans les eaux de ballast et les sédiments en utilisant des systèmes de gestion des eaux de ballast.

La mise en œuvre du règlement a obligé de nombreuses entreprises à moderniser leurs navires avec des systèmes BWM approuvés afin de se conformer au règlement.

Le protocole d'accord stipule que Hyundai Mipo Dockyard serait en charge de la conception du navire, tandis que le registre coréen serait en charge de la sécurité et de la validité du navire, dans le but d'obtenir une approbation de principe (AIP) à la fin de l'année.

Korea Marine Transport soutiendra l'initiative à travers une étude comparative sur la capacité de transport et l'efficacité opérationnelle, a déclaré la société de classification.

Comme indiqué, HMD basera la conception sur l’expérience acquise lors du développement du premier navire de soutage de GNL sans ballast au monde, Kairos, livré à Bernhard Schulte en Allemagne en 2019.

Avec une capacité de réservoir de 7 500 m³, Kairos est le plus grand navire de ravitaillement de soutes de GNL au monde. Il présente une conception sans ballast et l'installation d'un réservoir de GNC pour stocker le gaz de retour de vapeur des navires des clients.

HMD estime que le développement d'un navire de ravitaillement sans ballast consoliderait sa position dans la construction de navires respectueux de l'environnement.

Comme indiqué, le projet ouvrira la voie à la réduction au minimum de l’utilisation des eaux de ballast qui menace les environnements côtiers et marins du monde en prévenant des réglementations environnementales plus strictes. Selon le registre coréen, l'implication d'entreprises nationales contribuera également à renforcer la compétitivité du marché.