IMO Sec-Gen rend hommage à feu William O’Neil,

Le secrétaire général de l’Organisation maritime internationale, Kitack Lim, a profité de la cérémonie annuelle de remise des prix de l’OMI pour rendre un hommage particulier à feu William A. O’Neil, secrétaire général émérite de l’OMI, décédé au Royaume-Uni le 29 octobre 2020, âgé de 93 ans. O’Neil a été secrétaire général de l’OMI de 1990 à 2003.

Lim a accueilli les participants à la cérémonie de remise des prix de l’OMI 2022, la première fois depuis avant la pandémie de COVID-19 que les prix ont eu lieu en personne. S’adressant à l’auditoire, qui comprenait la veuve d’O’Neil, Lim a déclaré qu’O’Neil avait apporté « une énorme contribution personnelle à la sécurisation des normes de sûreté, de sécurité et d’environnement applicables à l’échelle mondiale », au cours de ses 14 années en tant que Secrétaire général de l’OMI.

Le décrivant comme « un grand ami de l’Organisation et de nous tous, le Secrétaire général a poursuivi en détaillant « l’héritage durable » que M. O’Neil a laissé à l’Organisation grâce à son engagement envers l’universalité de l’OMI, et l’important « Il a encouragé une participation large et efficace à l’Organisation de la part de toutes les parties prenantes du secteur maritime », a déclaré Lim.

Le soutien d’O’Neil aux États en développement, sa persévérance dans la recherche de nouvelles sources de financement et son travail inlassable pour renforcer la pertinence et la capacité des instituts d’enseignement de l’OMI, l’Université maritime mondiale et l’Institut de droit maritime international de l’OMI, ont été soulignés. Lim a également cité les nombreux nouveaux traités adoptés pendant le mandat de M. O’Neil et son travail pour résoudre les problèmes contemporains, de la sécurité maritime après les attentats de septembre 2001 à la gestion des eaux de ballast pour empêcher la propagation des espèces aquatiques envahissantes.

Le Secrétaire général a parlé de la volonté d’O’Neil de résoudre les problèmes de sécurité fondamentaux, rappelant à l’auditoire qu’il avait personnellement agi pour exhorter les membres de l’OMI à répondre aux principaux problèmes de sécurité, notamment la sécurité des vraquiers et des grands navires à passagers. Suite au naufrage du ferry roulier Estonia en 1994, O’Neil a mis en place une équipe d’experts pour enquêter sur la sécurité des rouliers qui a conduit à d’importants amendements à la Convention internationale pour la sauvegarde de la vie humaine en mer, 1974 (SOLAS).

Dans le cadre de son travail crucial sur l’environnement, O’Neil a supervisé l’adoption en 1997 de l’annexe VI de MARPOL sur la prévention de la pollution de l’air par les navires – maintenant élargie pour inclure les exigences d’efficacité énergétique – et les révisions de la convention MARPOL pour accélérer la phase à partir de pétroliers à simple coque.

Parmi les autres réalisations marquantes d’O’Neil pendant son mandat, soulignées par Lim, figuraient l’introduction du Code international obligatoire de gestion de la sécurité (ISM) et les principales révisions de 1997 de la Convention internationale sur les normes de formation, de certification et de veille des gens de mer (STCW), 1978. .

Lim a attiré l’attention sur ce qui est peut-être la manifestation la plus visible du temps d’O’Neil en tant que Secrétaire général : le mémorial public saisissant de la sculpture des gens de mer qui confronte tous ceux qui arrivent au siège de l’OMI.

« Il voulait », a déclaré Lim, « donner à tous les délégués, visiteurs et passants un message simple mais significatif – que la mer et les gens de mer comptent. Assurément, nous sommes tous d’accord avec ce sentiment et reconnaissons le véritable dévouement de M. O’Neil à tout ce qui est maritime ».

S’adressant directement à la veuve de M. O’Neil, Lim a terminé son hommage à son défunt mari en disant : « Mme O’Neil, Olga – j’ai rencontré Bill O’Neil pour la première fois en tant que délégué à l’OMI. Il était mon mentor et ami – et je suis honoré de l’avoir connu ».

Après que l’audience eut visionné une vidéo en hommage à M. William O’Neil, Mme O’Neil a remercié le Secrétaire général pour son hommage à son mari dont elle a dit :

« Il incarnait tout ce qui était bon. Bill a beaucoup apprécié son séjour à l’OMI. C’est un privilège de revenir sur de nombreux moments d’inspiration. Secrétaire général – merci beaucoup pour vos aimables paroles. C’est un grand réconfort pour moi. et la famille de Bill. »