IOG termine bien le défi d’Elgood, mais les retards affectent le premier timing de gaz

La société gazière britannique IOG plc a obtenu des résultats de test de débit réussis sur son puits de développement Elgood dans la mer du Nord britannique. Cependant, l’entreprise a rencontré des difficultés mécaniques lors des opérations de forage, ce qui a entraîné une durée prolongée.

En conséquence, le premier gaz du projet Core d’IOG a été repoussé au 4T 2021.

IOG a commencé à forer le puits de développement Elgood, le premier des cinq puits de développement prévus dans la phase 1 du projet Core d’IOG, en avril 2021, à l’aide de la plate-forme auto-élévatrice Noble Hans Deul.

Dans une mise à jour lundi, IOG a déclaré que le puits avait été foré horizontalement à travers la section du réservoir jusqu’à une profondeur totale de 15 472 pieds de profondeur mesurée (MD), coupant 1 080 pieds de réservoir de grès du Permien Leman de haute qualité le long d’un trou entre 14 290 pieds MD et 15 370 pi MD, avec un rapport net: brut de 91 %, une bonne porosité à 12,4 % et une perméabilité moyenne dérivée du log de 13,3 milliDarcies (mD) par rapport à la prédiction P50 de 5 mD.

Au cours des derniers jours, le puits a été nettoyé et testé avec succès. Les taux de test étaient en avance sur les attentes, avec un taux maximum de 57,8 mmscf/j de gaz et 959 bbl/j de condensat à travers un starter de 80/64e de pouce, limité par les installations de surface sur la plate-forme auto-élévatrice Noble Hans Deul.

Le champ Elgood devrait être produit en tant que raccordement sous-marin, via le pipeline 6 the posé au 4T 2020, vers la plate-forme du champ Blythe une fois que le puits de développement unique de ce dernier aura également été foré. L’arbre sous-marin sera contrôlé via l’ombilical en cours d’installation au cours des prochaines semaines dans le cadre de la campagne d’installation sous-marine de l’été 2021.

Selon IOG, un certain nombre de problèmes mécaniques ont été rencontrés sur le puits Elgood depuis qu’il a explosé le 9 avril 2021, ce qui l’a prolongé au-delà de la durée initialement prévue de trois mois. La société a collaboré étroitement avec l’opérateur de puits Petrofac et ses principaux sous-traitants de forage, Noble Corporation et Schlumberger, pour surmonter ces défis et exécuter le puits.

IOG et ses sous-traitants ont enquêté sur les causes profondes de ces problèmes et mettent en place des protocoles et des procédures pour limiter le risque que des problèmes mécaniques similaires se produisent dans les puits suivants.

La plate-forme Noble Hans Deul devrait se mobiliser au cours de la semaine prochaine sur le champ de Blythe où elle forera le puits de développement à travers la plate-forme de Blythe, avant de passer à Southwark. En raison de la durée prolongée à Elgood, le puits de Blythe, bien qu’il soit plus court, devrait maintenant être achevé d’ici octobre 2021, et le premier gaz de la phase 1 devrait donc se produire au 4T 2021. Le premier gaz était auparavant attendu au 3T 2021.

Le réservoir Elgood a été rencontré à 39 pieds de profondeur au pronostic. L’intégration préliminaire par la direction des données de puits, avant le test de puits, a indiqué que la plage de gaz récupérable ultime pourrait être inférieure aux estimations pré-puits. La société entreprendra un examen technique complet pour déterminer une gamme mise à jour de gaz récupérable ultime du réservoir, ce qui nécessitera une modélisation et une analyse supplémentaires de plusieurs mois de production.

Dans l’intervalle, compte tenu des débits de nettoyage plus élevés que prévu combinés à l’environnement de prix à terme élevés du gaz pour l’année à venir, la direction estime que les flux de trésorerie à court terme d’Elgood dépasseront probablement le scénario de base de planification de la société.

André Hockey, PDG d’IOG, a commenté : « Nous nous attendions à ce que le puits Elgood soit techniquement difficile, étant le premier puits de développement foré sur le plus petit champ de phase 1 et le seul raccordement sous-marin du programme. Les problèmes mécaniques rencontrés ont en effet mis mon équipe à rude épreuve, mais grâce à leur travail acharné, leur ingéniosité et leur collaboration assidue avec nos principaux sous-traitants, Petrofac, Noble Corporation et Schlumberger, nous l’avons maintenant terminé en toute sécurité et avec succès.

Hockey a également ajouté : « La gamme volumétrique Elgood sera révisée une fois que nous aurons pleinement intégré les données de puits et de production. Les revenus initiaux du champ devraient être solides compte tenu des taux de test de puits positifs et du marché du gaz très porteur, avec des prix de l’hiver 2021 actuellement supérieurs à 90 p/therm. Nous allons bientôt creuser le puits de Blythe, ce qui devrait prendre moins de trois mois, après quoi nous pourrons fournir une vue plus complète des taux de production initiaux de la phase 1 ».

Vous pourriez également aimer...