KBR obtient des travaux sur le premier projet d’hydrogène vert à l’échelle industrielle en Australie

La société d’ingénierie américaine KBR et la société d’ingénierie belge Tractebel, qui fait partie d’ENGIE, ont été nommées ingénieur propriétaire pour le projet Yuri, une nouvelle installation d’hydrogène renouvelable à Pilbara, en Australie occidentale.

Avec l’aimable autorisation de KBR

La Projet Youri est co-développé par la société de services publics ENGIE et le producteur d’ammoniac Yara Pilbara Fertilisers.

Ensemble, les entreprises visent à fournir un usine d’hydrogène vert qui s’intègre à l’existant de Yara ammoniac plante sur la péninsule de Burrup dans la région de Pilbara en Australie occidentale.

En tant que Owners Engineer, Tractebel et KBR s’appuieront sur leur expérience et leur expertise collectives dans les solutions énergétiques et la réalisation de projets pour servir de conseiller de confiance d’ENGIE afin de soutenir ses objectifs commerciaux et de fournir des résultats stratégiques au fur et à mesure de l’avancement du projet.

Le projet Yuri comprend un Usine d’électrolyse 10MW Et un Ferme solaire photovoltaïque (PV) de 18 MW avec son système de stockage d’énergie par batterie (BESS) de 8 MW fournissant l’énergie nécessaire à l’électrolyse.

Au cours de la phase initiale du projet, l’usine produira jusqu’à 640 tonnes d’hydrogène renouvelable par an, ce qui fournira une matière première sans carbone à l’usine de production d’ammoniac existante de Yara.

La production du projet Yuri devrait commencer en 2024.

La nouvelle installation devrait soutenir la mise en place d’une nouvelle chaîne de valeur industrielle, en récoltant l’énergie renouvelable en Australie-Occidentale pour produire de l’hydrogène vert, et sera essentielle au développement d’un « Pilbara Green Hydrogen Hub ».

La génération de carburant renouvelable pour la production d’électricité et le transport servira l’utilisation locale et les marchés d’exportation, y compris le Japon et le marché asiatique plus large.

Partiellement financé par l’Agence australienne pour les énergies renouvelables (ARENA), le projet serait l’une des premières opérations d’hydrogène renouvelable à l’échelle industrielle au monde et est essentiel pour le futur paysage énergétique durable de l’Australie.

« Nous ne pourrions être plus ravis de travailler en collaboration avec ENGIE, Mitsui et Tractebel pour superviser la livraison de l’un des premiers projets d’hydrogène vert à l’échelle industrielle en Australie », a dit Carey Gent, Directeur principal, eau, énergie et ressources. « Nous sommes impatients d’appliquer collectivement notre expertise pour aider ENGIE à réaliser ce projet historique. »

Suivez Clean Fuel d’Offshore Energy sur les réseaux sociaux :