Keppel embauché pour travailler sur des flotteurs pour des projets dans le golfe du Mexique et au Sénégal

Les filiales de Keppel Offshore & Marine, Keppel AmFELS et Keppel Shipyard, ont remporté des contrats d’une valeur d’environ 75 millions de dollars singapouriens, soit environ 54 millions de dollars, pour la rénovation et l’achèvement de deux unités de production flottantes (FPU). Une fois achevés, ces navires travailleront dans le golfe du Mexique et au Sénégal.

Comme annoncé par Keppel lundi, le premier contrat est signé par Keppel AmFELS avec Salamanca FPS Infra, LLC pour la rénovation d’une unité de production flottante qui sera exploitée par LLOG Exploration Offshoreune société privée d’exploration et de production aux États-Unis

La portée des travaux de Keppel AmFELS sur l’installation de production comprend la démolition, les modifications de la coque et les mises à niveau des systèmes clés. Prévu pour être achevé au 2T 2024, le Salamanque FPU aura une capacité de 60 000 barils de pétrole par jour et 40 millions de pieds cubes de gaz naturel par jour. Il sera déployé dans les eaux profondes du golfe du Mexique pour desservir le Champ de Léon et le Champ de Castille.

Comme rapporté précédemment par Énergie en merLLOG a déjà sécurisé une plate-forme de production semi-submersible à grand tirant d’eau pour le développement de ces champs en eaux profondes.

Keppel a noté que, comme le FPU de Salamanque est mis à niveau et modifié à partir d’une installation de production précédemment déclassée, le temps, le coût et les matériaux à utiliser sont considérablement réduits par rapport à la construction d’une nouvelle installation.

Le constructeur naval a souligné que le projet a un impact environnemental, social et de gouvernance (ESG) positif car il réduirait environ 70 % des émissions de carbone par rapport à une nouvelle construction et éviterait également la mise au rebut d’une ancienne unité.

FPSO de Sangomar

Le deuxième contrat est entre Keppel Shipyard et MODEC pour soutenir l’achèvement d’un navire flottant de production, de stockage et de déchargement (FPSO) pour le projet Sangomar de Woodside au Sénégal.

L’étendue des travaux de Keppel Shipyard consiste à achever les travaux d’intégration des topsides ainsi qu’à soutenir les activités de pré-mise en service et de mise en service du FPSO. Le navire devrait arriver à son chantier naval de Singapour au 4e trimestre 2022.

Une fois terminé, le FPSO, qui peut traiter 100 000 barils de pétrole par jour et sera livré à Woodside Energy (en tant qu’opérateur du Phase 1 de développement du champ de Sangomar). Le FPSO sera amarré dans des eaux d’environ 780 m de profondeur et sera situé à environ 100 km au sud de Dakar, au Sénégal.

Woodside a récemment déclaré que le Sangomar FPSO devrait être déplacé en octobre 2022 du chantier naval actuel en Chine vers le chantier naval Keppel à Singapour pour terminer la mise en service. Le chinois Cosco a commencé l’année dernière à convertir un très grand transporteur de pétrole brut (VLCC) en un FPSO pour le projet.

Chris OngPDG de Keppel O&M, a déclaré : « Nous sommes ravis que des clients du monde entier viennent nous voir pour des projets de mise à niveau, de modification et d’achèvement, ce qui témoigne de nos solides capacités d’exécution et de notre polyvalence dans la réalisation d’une variété de projets ainsi que dans la fourniture de services à valeur ajoutée. De tels projets soulignent également notre expertise dans la promotion de l’économie circulaire en réaffectant ou en rajeunissant les navires existants et en renouvelant leur durée de vie.