La coentreprise de Shell commande les premiers transporteurs de CO2 alimentés au GNL et assistés par le vent

Northern Lights, la coentreprise de Shell avec les majors de l’énergie Equinor et TotalEnergies, a passé une commande pour deux transporteurs de CO2 alimentés au GNL et assistés par le vent à Dalian Shipbuilding Industry Co. (DSIC) en Chine.

Dans le cadre du contrat, le constructeur naval chinois construira deux navires, chacun d’une taille de cargaison de 7 500 m3 et d’une longueur de 130 mètres. Ils sont conçus pour transporter du CO2 liquide avec des citernes à cargaison pressurisées spécialement conçues.

Les navires utiliseront du gaz naturel liquéfié (GNL) comme carburant principal, ce qui devrait réduire les émissions nocives. De plus, ils seront équipés d’un système de propulsion assistée par le vent et d’une technologie de lubrification par air, censés réduire l’intensité carbone d’environ 34 % par rapport aux systèmes conventionnels.

« L’utilisation de navires permettra le développement d’un réseau d’infrastructures européen flexible et efficace pour le transport du CO2 captés par nos clients industriels, en maintenant les coûts aussi bas que possible pour aider à la décarbonation à grande échelle », Børre Jacobsen, a déclaré le directeur général de Northern Lights JV.

« En réponse à la stratégie de faibles émissions, DSIC a collaboré avec Northern Lights pour le développement des solutions techniques sélectionnées au cours des deux dernières années. La coopération et les efforts des deux parties se sont concrétisés dans l’attribution de ces contrats aujourd’hui », Riqiang Hu, a ajouté le directeur marketing de DSIC.

Une fois en service, les unités chargeront le CO2 capturé et liquéfié des émetteurs européens et le transporteront jusqu’au terminal de réception de Northern Lights à Øygarden, dans l’ouest de la Norvège. Les volumes de CO2 seront mesurés avec précision et rapportés tout au long de la chaîne de valeur. Ceux-ci seront vérifiés de manière indépendante et la documentation nécessaire sera fournie aux régulateurs et aux agents des douanes.

Les transporteurs de CO2, dont la livraison est prévue d’ici la mi-2024, sont « le premier du genre et établira potentiellement une nouvelle norme pour le transport de CO2 sur les routes commerciales côtières », a souligné l’entreprise.

« Grâce à son infrastructure transfrontalière de transport et de stockage de CO2, Northern Lights permet la première chaîne de valeur européenne de capture et de stockage du carbone (CSC) à grande échelle, ouvrant la voie à des réductions de coûts et à la mise à l’échelle de projets futurs similaires.

En mars dernier, le gouvernement norvégien a finalement approuvé le plan de développement de Northern Lights, la partie stockage du projet de capture et de stockage de carbone Longship.

Le plan approuvé a la capacité de stocker 1,5 million de tonnes de CO2 par an et une période d’exploitation prévue de 25 ans.

Vous pourriez également aimer...