La Pologne renforce sa sécurité énergétique via un contrat de vente de gaz de 10 ans avec la Norvège

Le géant de l’énergie public norvégien Equinor a annoncé vendredi un accord de vente de gaz à long terme avec son homologue polonais PGNiG, qui se traduira par le renforcement de la sécurité énergétique de ce dernier.

Equinor a révélé que l’accord porte sur 10 ans avec un volume d’environ 2,4 milliards de mètres cubes (bcm) de gaz par an à exporter via le nouveau Pipe de la Baltique. Le projet relie le système d’exportation de gaz norvégien à la Pologne via le Danemark et facilite l’acheminement du gazoduc norvégien vers la Pologne.

Vice-président exécutif Marketing, Midstream et Processing d’Equinor, Irène Rummelhoffa commenté : « Je suis très heureux que, grâce à cet accord de vente de gaz, nous puissions également étendre notre offre en tant que partenaire énergétique fiable à la Pologne. Equinor travaille également avec des entreprises locales sur le développement de projets éoliens et solaires offshore à grande échelle en Pologne, et nous sommes impatients de développer davantage notre coopération énergétique avec PGNiG et la Pologne dans les temps à venir. »

Equinor a noté que les volumes dans le cadre du nouvel accord à long terme reflétant les prix du marché équivalaient à environ 15 % de la consommation annuelle typique de gaz en Pologne. L’accord est du 1er janvier 2023 au 1er janvier 2033.

Iwona Waksmundzka-OlejniczakPDG de PGNiG, a déclaré : « Equinor est un partenaire commercial stratégique du groupe PGNiG qui joue un rôle crucial dans nos efforts de diversification de l’approvisionnement en gaz de la Pologne. Les contrats que nous venons de signer prévoient un acheminement du gaz vers la Pologne via le gazoduc Baltic Pipe, ce qui représente une importante renforcement de la sécurité énergétique de notre pays. »

Gardant à l’esprit la sécurité énergétique du pays pendant la crise énergétique actuelle, la société polonaise a également révélé cette année son intention de produire un volume supplémentaire d’environ 0,5 milliard de mètres cubes de gaz naturel à partir de ses actifs norvégiens cette année afin d’assurer la diversification des approvisionnements en gaz pour Pologne.

Dans le cadre de la même stratégie, PGNiG a également obtenu plus de superficie en Norvège en acceptant d’acquérir une participation dans un champ offshore exploité par Aker BP.

Le projet Baltic Pipe se connecte au système de transport de gaz norvégien avec le gestionnaire de réseau de transport (TSO) danois Energinet responsable des composants sur le territoire danois et le TSO GAZ-SYSTEM polonais en charge de la section entre le Danemark et la Pologne.

Pas plus tard que la semaine dernière, il a été annoncé que le projet avait reçu le permis d’exploitation, complétant ainsi le processus d’obtention de toutes les décisions nécessaires. Le gazoduc offshore est prévu pour une mise en service partielle en octobre et une mise en service complète le 1er janvier 2023, à une pleine capacité annuelle allant jusqu’à 10 BCM.