LARS de Kongsberg pour Armada Robotic d'Ocean Infinity

Le Norvégien Kongsberg Maritime a signé son premier contrat pour son système de lancement et de récupération de ROV (LARS) spécialement conçu pour manipuler des véhicules télécommandés (ROV) à partir de navires sans pilote.

Le contrat a été signé avec Ocean Infinity, qui installera le système sur leur flotte de navires robotiques Armada.

Pour rappel, Ocean Infinity, société américaine de surveillance des fonds marins et d'exploration océanique, a lancé en février Armada, une nouvelle société de technologie et de données marines dotée de la plus grande flotte de véhicules de surface sans pilote (USV) de l'industrie.

Armada, en mettant l'accent sur la combinaison de la technologie et de la durabilité environnementale, ajoutera initialement 15 robots marins conçus sur mesure à la flotte actuelle de véhicules sous-marins autonomes (AUV) d'Ocean Infinity.

Commentant l'accord LARS, Kongsbers affirme que son LARS est un élément essentiel d'un système conçu pour garantir qu'aucune personne n'est requise en mer lors de l'exécution d'opérations sous-marines.

"Cette innovation permet le déploiement de véhicules télécommandés (ROV) et de véhicules sous-marins autonomes (AUV) par des équipes basées à terre", explique Kongsberg

Légende: Kongsberg Lars – Crédit: Kongsberg

Le système utilise un système d'entraînement purement électrique, ce qui le rend plus respectueux de l'environnement et réduit considérablement le besoin d'entretien. Le lancement et la récupération se feront à travers la piscine lunaire, la libération et la capture du ROV se produisant sous la surface de la mer. Cela élimine la possibilité de dommages au ROV par impact avec la coque du navire. Un autre avantage est que le lancement et la récupération peuvent être effectués dans les états de haute mer ", dit Kongsberg.

Lisa Edvardsen Haugan, vice-présidente exécutive, Deck Deck & Motion Control, Kongsberg Maritime: "Nous pensons que cela changera la donne."

"Le coût des opérations de ROV peut être considérablement réduit grâce à l'utilisation de ce système. Nous prévoyons que plus d'entreprises passeront à l'utilisation de navires sans pilote pour réduire les coûts d'exploitation et accroître la sécurité."

La flotte d'Armada est actuellement en construction et devrait être déployable d'ici la fin de 2020.

Chaque robot de surface sans pilote desservira un large éventail d'industries en étant entièrement équipé pour effectuer une multiplicité d'opérations d'acquisition et d'intervention de données offshore jusqu'à une profondeur de 6 000 mètres.

Ces navires-robots seront capables de déployer à distance une large gamme des derniers capteurs ainsi que des AUV et des véhicules sous-marins télécommandés (ROV) pour l'acquisition de données visuelles et acoustiques.

La flotte d’Armada n’aura besoin ni de personnes à bord ni d’un navire hôte à proximité. Au lieu de cela, les navires seront contrôlés et exploités par des marins expérimentés via des communications par satellite à partir d'installations terrestres à Austin, au Texas, et à Southampton, en Angleterre.

L'approche de la flotte produit jusqu'à 90% de CO2 en moins que les autres navires d'étude conventionnels, a déclaré Ocean Infinity.