Catégories
Actualités maritimes

Le Canada stimule le secteur de l'énergie marémotrice avec 9,4 millions de dollars

Le Canada investit 9,4 millions de dollars dans quatre projets d'énergie marémotrice qui apporteront des technologies d'énergie propre dans la région de l'Atlantique.

L’annonce a eu lieu à la suite d’une visite des installations du Fundy Ocean Research Centre for Energy à Parrsboro, en Nouvelle-Écosse.

Nova Innovation a obtenu 4 millions de dollars pour construire un réseau de turbines marémotrices utilisant la technologie marémotrice sous-marine à Petit Passage dans la baie de Fundy.

1,58 million de dollars iront à l'Université du Manitoba, en partenariat avec SOAR – Sustainable Oceans Applied Research, pour faire progresser la recherche sur les technologies hydrocinétiques fluviales et marémotrices dans le contexte canadien.

Offshore Energy Research Association of Nova Scotia recevra une augmentation de 2 millions de dollars pour la recherche d'une solution de surveillance des effets environnementaux pour l'industrie de l'énergie marémotrice au Canada, y compris les interactions des poissons et des mammifères marins avec les appareils marémoteurs.

Enfin, 2 millions de dollars iront au Fundy Ocean Research Center for Energy pour définir un plan d'évaluation du risque de rencontre des poissons avec des appareils marémoteurs et créer un outil pour soutenir le processus d'autorisation réglementaire des projets d'énergie marémotrice.

Le programme d’évaluation des risques liés à l’énergie marémotrice implique la participation de plusieurs partenaires, dont l’Université Acadia, Marine Renewables Canada, le Mi’kmaw Conservation Group, le Ocean Tracking Network de l’Université Dalhousie et le Fundy Ocean Research Centre for Energy.

Plus précisément, le premier projet a été financé par le programme d’innovation énergétique de Ressources naturelles Canada (RNCan).

Le deuxième projet a été financé dans le cadre du Programme de croissance propre de 155 millions de dollars de RNCan.

Le programme de croissance propre a également fourni un soutien à l'Université du Manitoba pour la capacité de collaborer avec CanmetÉNERGIE Ottawa sur l'optimisation des réseaux de turbines fluviales grâce à l'analyse numérique et à l'identification de ressources hydrocinétiques potentielles dans le nord du Canada grâce au traitement d'images satellite radar.

Le financement des projets restants provient d’un programme d’énergie renouvelable de 200 millions de dollars de RNCan.

Le ministre des Ressources naturelles de Seamus O’Regan Canada a déclaré:

«L'investissement dans de nouveaux types de production d'énergie, comme l'énergie marémotrice, crée des emplois en Nouvelle-Écosse et partout au Canada. Investir dans l'énergie marémotrice nous aide à atteindre zéro émission d'ici 2050. »

Bernadette Jordanie, Le ministre canadien des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, a également déclaré:

«Avec le plus long littoral du monde, le Canada devrait être un chef de file mondial de l'énergie marémotrice.

«Cette source d'énergie renouvelable a le potentiel de faire croître considérablement notre économie bleue à long terme, mais nous devons investir maintenant.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *