Le Centre conjoint de coordination a autorisé le départ de trois navires d’Ukraine

Le Centre conjoint de coordination (JCC) a autorisé le départ de trois navires d’Ukraine, deux de Chornomorsk et un d’Odessa, transportant un total de 58 041 tonnes de maïs à travers le corridor humanitaire maritime dans le cadre de l’Initiative céréalière de la mer Noire.

Les navires autorisés à circuler demain 5 août sont :

1) M/V Polarnet, ancré dans le port de Chornomorsk, avec une cargaison de 12 000 MT de maïs destinée à Karasu, Türkiye

2) M/V Navistar, ancré dans le port d’Odessa, avec une cargaison de 33 000 MT de maïs à destination de Ringaskiddy, Irlande

3) M/V Rojen, ancré dans le port de Chornomorsk, avec une cargaison de 13 041 MT de maïs destinée à Teesport, Royaume-Uni

Une équipe conjointe d'inspection civile a visité le navire marchand Razoni
Une équipe conjointe d’inspection civile a visité le navire marchand Razoni. Des contrôles de la cargaison et de l’équipage ont été effectués pour le compte du Centre conjoint de coordination. © OCHA/Levent Kulu

Le JCC a également autorisé le mouvement, en attendant l’inspection, du M/V Fulmar S, en direction de Chornomorsk. Fulmar S est actuellement au mouillage dans la zone d’inspection près du nord-ouest d’Istanbul.

On estime que les trois navires sortants partiront dans la matinée de leurs ports respectifs. Les horaires peuvent être affectés en fonction de l’état de préparation, des conditions météorologiques ou d’autres circonstances imprévues. L’inspection devrait avoir lieu après l’arrivée à la zone de mouillage dans les eaux territoriales turques.

Le navire en partance devrait quitter son mouillage à 09h00 après l’inspection par l’équipe d’inspection du JCC.

Tirant les enseignements du premier mouvement du M/V Razoni, le JCC a autorisé ce mouvement en tant que deuxième «preuve de concept», testant des opérations multi-navires dans le corridor, y compris un navire entrant. De plus, le corridor a été révisé pour permettre un passage plus efficace des navires tout en maintenant la sécurité.

Le CCM reconnaît en outre la nécessité pour les navires commerciaux bloqués dans les ports ukrainiens depuis février de partir vers leurs destinations prédéfinies. Leur mouvement libérera un espace précieux sur les quais pour que davantage de navires entrants puissent entrer et transporter de la nourriture vers les marchés mondiaux conformément à l’Initiative.

Conformément aux procédures convenues au CCC, tous les participants se coordonnent avec leurs autorités militaires respectives et autres autorités compétentes pour assurer le passage en toute sécurité des navires commerciaux.

Le CCC surveillera de près le passage en toute sécurité des navires à travers le corridor maritime humanitaire.

Communiqué de presse

Dernières nouvelles sur l’expédition

Vous pourriez également aimer...