Le dépôt du plan de développement du champ du Ghana entravé par l’implication du russe Lukoil

La société pétrolière et gazière norvégienne Aker Energy reporte la soumission aux autorités du pays de son plan de développement préparé pour le champ de Pecan au large du Ghana jusqu’à ce que les défis liés à l’implication du russe Lukoil dans le projet aient été résolus.

Aker Energy, contrôlée par Aker ASA, détient une participation de 50 % dans le Tano en eaux profondes/Cap Three Point (DWT/CTP) au Ghana, y compris le projet de développement Pecan, avec comme partenaires le russe Lukoil (38 %), Fueltrade (2 %) et la Ghana National Petroleum Corporation (10 %).

Le champ Pecan sera développé avec un FPSO redéployé connecté à un système de production sous-marin à 2 700 mètres sous le niveau de la mer.

Dans son rapport du 2e trimestre 2022 de mercredi, Aker ASA a déclaré qu’Aker Energy avait achevé l’ingénierie et la conception initiales du développement du champ Pecan et préparé un plan de développement révisé (POD) pour le bloc DWT/CTP.

Pour rappel, un POD intégré pour le bloc DWT/CTP a été soumis aux autorités ghanéennes en mars 2019. Le plan intégré impliquait un développement et une production par étapes des ressources dans la zone du contrat DWT/CTP, qui commencerait par le champ Pecan comme première phase. Cependant, environ un an plus tard, Aker a reporté le projet FID – au milieu de la pandémie de Covid-19 – et a mis fin à son accord avec Yinson pour fournir un FPSO pour le projet. Le contrat aurait été d’une durée ferme de dix ans suivi d’options de prolongation de cinq ans.

En juin 2020, Aker Energy a réaffirmé son engagement envers le projet et à trouver une solution qui permettrait le début d’un développement progressif du champ Pecan. Alors que le concept original de développement du champ était basé sur un FPSO centralisé soutenant le développement de l’ensemble du champ, ainsi que les liens de toutes les autres ressources de la zone, l’accent s’est ensuite déplacé vers une approche de développement par étapes.

Il a été dit que cette approche permettrait à Aker Energy de commencer avec un FPSO pour Pecan dans le sud et de passer à un deuxième FPSO dans le nord après quelques années, avec des liens avec des ressources découvertes supplémentaires.

Aujourd’hui, en raison des incertitudes liées à des problèmes tels que la guerre en ukraine et la participation de 38 % de Lukoil dans la licence, le POD est pas prévu d’être soumis tant que les défis n’ont pas été résolus, a expliqué Aker. Par conséquent, le ministre de l’Énergie a accordé une prolongation de la date de livraison du POD, jusqu’au 30 septembre 2022.

Lukoil est répertorié comme l’une des entités soumises aux sanctions américaines dans le secteur de l’énergie à la suite de la guerre de la Russie en Ukraine. Cependant, ces restrictions ne s’appliqueront pas au projet DWT / CTP car le projet a été lancé avant le 29 janvier 2018. Aker Energy déclare qu’il se conformera à toutes les sanctions norvégiennes et internationales applicables à Aker Energy et au bloc DWT / CTP au Ghana.