Le gouvernement norvégien renforce la sécurité autour des installations pétrolières et gazières

Suite à des informations faisant état d’une activité accrue de drones à proximité d’installations offshore sur le plateau continental norvégien (NCS), le gouvernement norvégien a décidé de renforcer la préparation aux situations d’urgence en ce qui concerne les installations onshore et offshore sur le plateau.

Dans un communiqué mardi, Terje Aaslandle ministre norvégien du Pétrole et de l’Énergie, a déclaré : « Il y a eu des contacts étroits entre le gouvernement norvégien, la police, les forces armées norvégiennes et les opérateurs sur le plateau continental norvégien. Sur cette base, le gouvernement a décidé de promulguer des mesures pour renforcer la préparation aux situations d’urgence en ce qui concerne les infrastructures, les installations à terre et en mer sur le plateau continental norvégien.

Expliquant la motivation derrière cette décision, Aasland a ajouté : « Certains des éléments de fond sont des rapports d’activité accrue de drones. Une enquête est en cours. De manière générale, il existe une forte sensibilisation à la sécurité opérationnelle sur le plateau continental norvégien. »

Le gouvernement norvégien a ajouté qu’il suivait les développements en mer Baltique, où il y a fuites de gaz de Nord Stream 1 et Nord Stream 2.

Suite à une chute de pression majeure, des fuites de gaz ont été signalées plus tôt cette semaine avec une évaluation préliminaire indiquant qu’une fuite s’est produite sur l’un des deux pipelines Nord Stream 2 au sud-est de Dueodde à Bornholm. Les fuites de gaz ont maintenant déclenché une enquête des autorités au milieu de soupçons de sabotage.

Le ministre norvégien a également confirmé ces soupçons : « Sur la base des informations que nous avons vues jusqu’à présent, beaucoup indiquent des actes de sabotage. »

En ce qui concerne les rapports faisant état d’une activité accrue de drones, l’Autorité norvégienne de sécurité pétrolière (PSA) a révélé lundi que les sociétés exploitantes du NCS avaient récemment émis des avertissements/notifications d’un certain nombre d’observations concernant des drones/aéronefs non identifiés à proximité d’installations offshore. En conséquence, le PSA a appelé à une « une vigilance accrue » par tous les exploitants et propriétaires de navires sur le NCS.

Mardi, après la découverte des fuites de gaz du Nord Stream, l’autorité de sécurité a déclaré qu’il « ne souhaite pas spéculer sur les causes de ces fuites. »

« La gestion de la situation actuelle appartient aux autorités des pays respectifs », ajoute le régulateur.

Il a également déclaré que les cas où des drones ont enfreint la zone de sécurité autour des installations font actuellement l’objet d’une enquête par la police norvégienne.

L’incident lié au gazoduc Nord Stream a éclipsé l’inauguration cette semaine du projet Baltic Pipe, qui acheminera du gaz norvégien vers la Pologne.

Le ministre du Pétrole et de l'Énergie, Terje Aasland, a participé à l'ouverture officielle du Baltic Pipeline à Szczecin le 27 septembre 2022. Source : Le gouvernement norvégien
Le ministre du Pétrole et de l’Énergie, Terje Aasland, a participé à l’ouverture officielle du Baltic Pipeline à Szczecin le 27 septembre 2022. Source : Le gouvernement norvégien

Dans le cadre de ses efforts pour renforcer la sécurité énergétique dans le contexte de la crise énergétique actuelle exacerbée par la guerre en Ukraine, la Pologne a déjà signé un accord d’approvisionnement en gaz de 10 ans avec la Norvège pour un volume d’environ 2,4 milliards de mètres cubes (bcm) de gaz par an. à exporter via le nouveau Baltic Pipe.