Le japonais JFE investira 363,3 millions de dollars dans un nouvel éolien offshore

La société japonaise JFE Engineering Corporation s’apprête à construire une usine pour la construction de fondations monopiles et de pièces de transition pour l’industrie éolienne offshore. L’entreprise envisage également de construire à l’avenir des fondations de type enveloppe.

« La fondation du monopile se compose d’une pièce de transition pour connecter le monopile en tant que support et la tour de l’éolienne et est un objet extrêmement lourd, de grand diamètre et long super lourd, qui est difficile à fabriquer dans les usines existantes au Japon. Une fois terminé , cette usine sera la première usine de fabrication de base monopile au Japon », a déclaré JFE.

JFE a noté l’objectif du gouvernement japonais de réduire les émissions de gaz à effet de serre à zéro d’ici 2050, l’éolien offshore étant considéré comme la clé pour faire des énergies renouvelables la principale source d’énergie.

Le Japon prévoit d’installer jusqu’à 10 gigawatts de capacité éolienne offshore d’ici 2030 et de 30 à 45 GW en 2040, dans le but d’augmenter le taux d’approvisionnement intérieur à 60 %.

« Notre lancement d’une entreprise nationale de fabrication de fondations monopile contribuera grandement à la réalisation de cet objectif gouvernemental », a déclaré JFE.



L’usine de monopiles devrait être construite dans les locaux de JFE Steel West Japan Works dans la ville de Kasaoka. La construction devrait commencer en mai 2022, le démarrage de l’usine étant prévu pour avril 2024.

JFE Steel livrera de grandes tôles fortes simples à la nouvelle usine de la ville de Kasaoka, dans la préfecture d’Okayama, où elles seront utilisées pour la construction de monopiles et de tuyaux bruts de transition.

Après la construction des monopiles, il est prévu qu’ils soient expédiés directement sur les chantiers de construction d’éoliennes offshore.

Les tuyaux bruts des pièces de transition seront transportés par mer jusqu’à JFE Engineering Tsu Seisakusho, et après avoir installé les pièces secondaires et les pièces intérieures pour faire des pièces de transition un produit fini, ils seront transportés par mer de Tsu Seisakusho aux sites de construction d’éoliennes offshore.

L’usine d’assemblage de pièces de transition devrait être prête en avril 2024 et aura une capacité de livraison de 50 pièces par an.

« L’investissement total en capital dans les deux bases devrait être d’environ 40 milliards de yens (363,3 millions de dollars).

« Nous établirons rapidement une base de fabrication nationale de monopiles, et à l’avenir, nous ajouterons une fondation de type veste qui a déjà des réalisations abondantes dans les jetées portuaires, etc., et établirons un système de gamme complet pour la fabrication de fondations éoliennes offshore. Nous répondra sûrement à la demande de construction en expansion rapide pour la production d’énergie éolienne offshore et contribuera grandement à la réalisation de la neutralité carbone », a déclaré JFE.

Vous pourriez également aimer...