Le nouveau bâtiment propulsé au GNL de P&O Cruises va faire des essais en mer

Iona, un navire de croisière alimenté au GNL en cours de construction pour British P&O Cruises, est maintenant un pas de plus vers sa livraison car la nouvelle construction devrait arriver à Rotterdam pour des travaux d'inspection début juin.

bateau de croisière Iona
Courtoisie d'image: Meyer Werft

Le navire a subi un équipement final à Bremerhaven et entrera bientôt en cale sèche à Rotterdam, a déclaré le constructeur naval Meyer Werft.

Le passage de Bremerhaven aux Pays-Bas sera également utilisé pour des essais techniques et nautiques en mer du Nord. Pour cette raison, Iona quittera la jetée de Columbuskaje dès le 30 mai.

À bord, tout le monde travaille main dans la main pour terminer le 50e navire de croisière construit par Meyer Werft. Les travaux se poursuivent depuis le transfert du navire sur la rivière Ems. Néanmoins, la crise de la couronne provoque des restrictions considérables dans le montage final d'Iona, selon le constructeur naval.

Après que le travail à bord a dû être temporairement interrompu en raison de la crise de la couronne en mars, le service médical du port, l'autorité portuaire de Bremerhaven et Meyer Werft ont pu élaborer un concept commun permettant la poursuite des travaux de pourvoirie dans des conditions de protection corona.

Meyer Werft et P&O Cruises sont actuellement en étroite coordination pour une date de livraison, a révélé le constructeur.

Capable d'accueillir 5 200 passagers, le 180 000 GT Iona a été décrit comme le plus grand navire de croisière de Grande-Bretagne.

Il s'agit de l'un des tout premiers navires de croisière propulsé entièrement au GNL, ce qui rend le navire particulièrement respectueux de l'environnement.

En janvier 2018, Carnival Corporation, la société mère de P&O Cruises, a annoncé qu'un autre navire serait construit pour sa marque P&O. Le navire de croisière jumelé au GNL devrait être remis à la société en 2022.