Le Panama rejoint les partenariats GloFouling pour lutter contre les espèces aquatiques envahissantes introduites par l’encrassement biologique des navires

Le projet GloFouling Partnerships a élargi sa portée en accueillant le Panama comme l’un de ses pays bénéficiaires de la région Amérique centrale et du Sud.

Le projet rassemble des pays et des partenaires clés pour répondre à un problème environnemental mondial, à savoir l’introduction d’espèces aquatiques envahissantes via l’encrassement biologique des navires. Les espèces envahissantes ont toute une gamme d’impacts sur les écosystèmes marins et leur éradication est souvent impossible ou d’un coût prohibitif. GloFouling Partnerships favorise une intervention à plusieurs niveaux : conduire des réformes juridiques, politiques et institutionnelles dans les pays pour mettre en œuvre les directives de l’OMI sur l’encrassement biologique (résolution MEPC.207(62)) ; le développement des capacités par la formation et le partage des connaissances ; et la participation active du secteur privé pour identifier des solutions et des technologies efficaces pour lutter contre l’encrassement biologique.

Le projet travaille déjà avec 12 « pays partenaires principaux », à savoir le Brésil, l’Équateur, les Fidji, l’Indonésie, la Jordanie, Madagascar, Maurice, le Mexique, le Pérou, les Philippines, le Sri Lanka et les Tonga.

GloFouling
Crédits : OMI

Il existe également 13 « pays partenaires » : Argentine, Chili, Chine, Comores, Djibouti, République islamique d’Iran, Jamaïque, Malaisie, Nigéria, Somalie, Soudan, Suriname et Tuvalu.

Les principaux pays partenaires se sont engagés à élaborer des évaluations et des stratégies nationales de gestion de l’encrassement biologique, à accroître leur expertise et à montrer la voie dans leurs régions respectives avec le soutien du projet.

Les pays partenaires renforcent leurs capacités en participant, avec le soutien du projet, à des activités régionales pour se tenir au courant des derniers développements, tirer des enseignements des expériences acquises auprès des principaux pays partenaires et contribuer aux discussions politiques régionales menées par les organisations régionales de coordination du projet.

En rejoignant le projet Glofouling en tant que pays partenaire, le Panama bénéficiera de ses efforts pour renforcer les capacités dans la région de l’Amérique centrale et du Sud. Il devra également utiliser les outils et les conseils développés par le projet pour stimuler les initiatives au niveau national.

GloFouling Partnerships a développé le cours de formation générale sur la gestion de l’encrassement biologique que les principaux pays partenaires dispensent actuellement à leurs parties prenantes (bientôt disponible via la plateforme d’apprentissage en ligne de l’OMI).

Le projet a publié : des guides sur la manière de rédiger une évaluation de la situation nationale, une évaluation économique rapide et des stratégies et plans d’action nationaux sur la gestion de l’encrassement biologique. D’autres publications comprennent des rapports sur les émissions de GES analysant les mesures de gestion de l’encrassement biologique, une compilation des réglementations sur l’encrassement biologique, la gestion de l’encrassement biologique pour la navigation de plaisance et l’industrie de l’aquaculture marine.

Référence : OMI

Dernières nouvelles sur l’expédition