Le pétrolier à double carburant de Furetank teste un carburant renouvelable à base de déchets pour Equinor

Compagnie maritime suédoise Furetank a révélé que son pétrolier bicarburant Fure Valö a effectué le premier voyage sur un nouveau mélange de carburant Equinor contenant de l’huile de cuisson usée.

Photo: Furetank

Comme expliqué, Fure Valö a effectué un aller-retour de Mongstad en Norvège à Reykjavik, en Islande, avec le mélange d’Equinor composé de 30 % de carburant renouvelable et de 70 % de gasoil marin de la raffinerie de Mongstad.

Les premiers résultats ont été positifs, car aucun effet négatif sur les performances ou la consommation n’a été détecté par rapport au gasoil marin conventionnel, a noté la société.

Equinor a choisi de réaliser le test en étroite collaboration avec Furetank, considéré comme un partenaire de test avec une approche proactive. Les premiers résultats montrent que combustibles liquides renouvelablesmélangés à des produits raffinés, peuvent contribuer à des réductions des émissions au sein de la navigation commerciale.

Les tests ont montré que le mélange apporte une réduction certifiée des émissions de gaz à effet de serre d’au moins 87,5 % par rapport à son équivalent fossile, selon Furetank.

« Agir en tant que pilotes d’essai pour ce nouveau carburant à faibles émissions est une mission importante et honorable pour nous », a déclaré le PDG de Furetan Lars Höglund.

« Même si nous exploitons principalement nos navires bicarburants au GNL/LBG ou au gasoil aujourd’hui, ils sont conçus pour être flexibles, évolutifs et facilement convertis pour fonctionner avec n’importe quel carburant qui s’avérera être le bon choix pour l’avenir. »

Tous les navires de la série Furetank Vinga ont une capacité bi-carburant. Ils sont équipés de réservoirs de carburant en acier inoxydable fortement isolés sur le pont, conçus pour contenir du gaz liquéfié sous pression. Ces réservoirs pourraient également stocker par exemple ammoniac ou hydrogène, souvent cités comme les carburants durables du futur. Très probablement, le changement de carburant ne nécessite qu’une légère conversion des moteurs du navire, selon l’armateur suédois.

Récemment, la société a souscrit aux systèmes d’approvisionnement en GNL de TGE Marine pour la série Vinga de pétroliers économes en énergie et respectueux du climat. Les navires seront capables d’opérer à la fois au GNL et au bioGNL (LBG). Ils sont également conçus avec plusieurs caractéristiques qui réduisent la consommation de carburant et d’énergie, ce qui entraîne une réduction des émissions de CO2, SOx, NOx et autres particules nocives.

Furetank prévoit d’étendre sa série de pétroliers Vinga. Suite à la dernière commande passée en septembre de cette année, la série Vinga de Furetank comprend désormais 15 navires au total.