Le projet AEGIS combinant le potentiel des navires autonomes avec des terminaux automatisés démarre

Les systèmes intermodaux avancés, efficaces et écologiques (AEGIS), un projet de trois ans financé par le programme de recherche et d'innovation Horizon 2020 de l'UE, visant à créer des voies commerciales avancées en connectant des navires autonomes à des services portuaires automatisés ont marqué son lancement officiel le 1er juin.

Le projet AEGIS est axé sur l'intégration de petits navires, du transport intérieur et du transport maritime à courte distance à de plus grands terminaux pour créer un tout nouveau système de transport européen.

Le projet a reçu une subvention de 7,5 millions d'euros de l'UE en mars de cette année, car l'UE a l'intention d'accélérer ses efforts pour déplacer les volumes de transport routier vers le transport ferroviaire et maritime conformément au Livre blanc sur les transports de l'UE.

Dans le cadre du projet, des petits navires et des barges intérieures devraient être utilisés pour décongestionner les routes, réduire le bruit et la pollution par les poussières, tout en fonctionnant avec des batteries ou d'autres carburants sans carbone.

Les cas d'utilisation d'AEGIS sont situés en Europe du Nord et représentent des transports à courte distance typiques qui doivent être reliés aux systèmes de distribution locaux.

Le cas A est dirigé par North Sea Container Lines en coopération avec le port de Trondheim. Il utilise de petites navettes de fret pour relier les porte-conteneurs côtiers aux destinations rurales et urbaines.

Le cas B est dirigé par DFDS et reliera les services RORO à courte distance aux voies navigables intérieures.

Le cas C est dirigé par le port d'Aalborg en coopération avec le port de Vordingborg et examinera comment les ports existants peuvent utiliser l'automatisation pour faciliter le transfert de marchandises des camions à la mer.

Le consortium AEGIS comprend 12 partenaires de 4 pays: la Norvège, le Danemark, la Finlande et l'Allemagne. Le projet est coordonné par SINTEF Ocean en Norvège. En plus des propriétaires de cas d'utilisation, le consortium est composé des fournisseurs de technologies Cargotec et MacGregor (grues et équipements de fret), Grieg Connect (intégration numérique) ainsi que ISE, DTU, AAU et SINTEF Ocean en tant que partenaires de recherche.

«L'augmentation du niveau d'automatisation dans la manutention des cargaisons à bord des navires et dans les ports est essentielle en termes de développement de systèmes logistiques par voie d'eau dans le transport de marchandises intereuropéen. Nous nous attendons à ce que notre implication dans AEGIS fournisse des informations précieuses pour nos initiatives stratégiques visant à développer une technologie de pointe de manutention de fret pour le transport connecté et automatisé. Janne Suominen, Gestionnaire, développement des offres, MacGregor.

«En participant à ce projet, nous voulons aider les petits ports et les opérateurs de logistique du fret intérieur à relever les défis auxquels ils sont confrontés, notamment les problèmes de congestion et de mise à l'échelle dus au trafic routier intense, aux tailles de navires toujours plus grandes et à l'espace de stockage de plus en plus limité, ainsi que coût du travail et disponibilité » Lasse Eriksson, Vice-président, Technologie, Kalmar Mobile Solutions.

L'achèvement prévu du projet est le 31 mai 2023.