Le rig Valaris se prépare pour la nouvelle campagne australienne

L’entrepreneur en forage offshore Valaris a préparé l’une de ses plates-formes de forage semi-submersibles pour une campagne de forage dans les eaux au large de l’Australie, qui devrait occuper la plate-forme jusqu’en 2023.

Le 16 juillet, le Valaris MS-1 la plate-forme a terminé le remorquage de Dampier au champ de Barossa, situé au large du Territoire du Nord de l’Australie, pour commencer ses travaux pour le géant australien de l’énergie Santos. Cela a été révélé par Valaris mardi via les réseaux sociaux. La plate-forme a récemment terminé son travail pour Western Gas, également au large de l’Australie, mais n’a pas réussi à trouver d’hydrocarbures commerciaux au puits Sasanof-1.

Selon le rapport sur l’état de la flotte de Valaris, après avoir terminé son contrat avec Western Gas en juillet, le MS-1 construit en 2011 est sous contrat avec Santos, à partir de ce mois jusqu’en octobre 2023.

Alistair McDonaldValaris Rig Manager, a déclaré : « Cet important projet de forage est planifié depuis plusieurs mois. Je remercie toutes les personnes impliquées pour leur travail en toute sécurité dans la préparation de la plate-forme, y compris nos partenaires commerciaux impliqués dans les mises à niveau du projet. Dans l’attente d’une opération sûre et réussie pour la campagne de Santos Barossa.

[The article continues below]

Le champ gazier de Barossa est situé à 300 kilomètres au large de Darwin en Australie. Santos a sanctionné le projet de gaz et de condensats de 3,6 milliards de dollars en mars 2021, donnant également le coup d’envoi de l’investissement de 600 millions de dollars dans les projets de prolongation de la durée de vie de Darwin LNG et de raccordement des pipelines pour prolonger la durée de vie des installations d’environ 20 ans.

Santos a obtenu l’acceptation du régulateur australien pour son plan environnemental pour le forage de développement et l’achèvement de puits sur le développement du champ gazier de Barossa en mars 2022. Le plan implique le forage de six puits de production sous-marins autour des futurs emplacements de trois collecteurs de production sous-marins, avec deux têtes de puits adjacentes à chaque collecteur. De plus, jusqu’à deux puits de production d’urgence pourraient être forés et complétés à n’importe quel collecteur si nécessaire. La première production de gaz est prévu pour le premier semestre 2025.

Cependant, il convient de rappeler que le projet est confronté à un défi après qu’un groupe d’Australiens autochtones a lancé une tentative légale pour empêcher Santos de développer Barossa. À savoir, les insulaires de Tiwi des îles Tiwi du Territoire du Nord affirment qu’ils n’ont pas été suffisamment consultés sur le projet gazier Barossa de Santos, dont le gazoduc traversera le pays de la mer de Tiwi.