Le transbordement dans les ports de canal de la mer du Nord a diminué de plus de 10%

Le transbordement dans les ports maritimes de la région du canal de la mer du Nord – Amsterdam, IJmuiden, Beverwijk et Zaanstad – a diminué de 10,7% à 48,7 millions de tonnes (2019: 54,6 millions) au cours des six premiers mois de cette année. L'impact de la crise mondiale des coronavirus sur les chiffres des transbordements est clair.

Le transbordement a également reculé dans le port d'Amsterdam au cours des six premiers mois de 2020. Le volume est passé de 45,2 millions de tonnes au premier semestre 2019 à 39,8 millions de tonnes cette année (-12%). Cette baisse était également clairement le résultat de la pandémie de coronavirus.

Infrastructure vitale

Koen Overtoom, PDG du port d'Amsterdam, déclare: «Pour la première fois depuis des années, nous avons constaté une réduction du transbordement dans notre port, et c'est une réduction significative. Cependant, nous ne sommes pas pessimistes. Au premier semestre, nous avons montré dans des conditions difficiles à quel point le port est crucial pour la région et pour le pays. En tant qu'infrastructure vitale, nous avons continué à gérer le trafic maritime et à gérer les flux de marchandises, sans relâche. Nous avons ainsi contribué au bon fonctionnement du pays et de l’économie. »

Port d'Amsterdam 2020

Crédits d'image: portofamsterdam.com

«Nos clients de la distribution en particulier ont connu un bon six mois, avec la distribution de produits alimentaires et de colis. Le marché des carburants de transport (essence, kérosène, etc.) se redresse désormais. Il est difficile de dire à quoi ressemblera la seconde moitié de l'année. Le marché des carburants est trop instable pour cela, et l'impact du coronavirus est incertain. Nous prévoyons que, dans les conditions actuelles, le manque à gagner en volume pour l’année dans son ensemble restera limité au niveau que nous avons observé au cours des six premiers mois », déclare Overtoom.

Augmente et diminue

La baisse à Amsterdam au cours des six premiers mois était imputable à la fois au vrac liquide et sec et aux conteneurs. Le transbordement de vrac liquide (principalement des carburants de transport) a reculé de 5,1% à 24,7 millions de tonnes, contre 26 millions de tonnes sur la même période l'an dernier. Malgré une diminution du trafic aérien et routier, les volumes de carburants de transport sont restés relativement constants. Cela est dû à la fluctuation du marché de ces flux de marchandises, qui se traduit par un mouvement constant.

Le volume de vrac sec a baissé de 21,2%, en raison notamment d'une baisse substantielle du charbon à 4,6 millions de tonnes, contre 8,2 millions de tonnes l'an dernier (-43,6%). La croissance inattendue et non structurelle de l'année dernière a amplifié la baisse du volume de charbon cette année. Le transbordement de céréales a également baissé (-15,4%), et il y a eu une réduction du vrac (-18,2%).

Les croisières maritimes et fluviales ont également cessé en raison de la pandémie de coronavirus. Le port d'Amsterdam a décidé, en consultation avec la région de sécurité d'Amsterdam Amstelland, de suspendre les navires de croisière du port à partir de la mi-mars, afin de minimiser le risque d'infection. Le port est de nouveau ouvert aux navires de croisière depuis la mi-juin, et le nombre de visites des navires de croisière fluviale augmente lentement et avec prudence. Il y a eu 21 visites au cours du premier semestre, dont 18 en janvier et février. Le port d'Amsterdam prévoit d'accueillir davantage de navires de croisière fluviale au cours du second semestre. En revanche, pour le moment, le port n'anticipe pas non plus le retour des navires de croisière maritime au second semestre.

Le transbordement de conteneurs a baissé de 31,6%. Ce flux de fret avait augmenté régulièrement ces dernières années, en partie en raison de la concentration du port d'Amsterdam sur les lignes à courte distance. La baisse peut donc également être attribuée au coronavirus, qui a entraîné la suspension partielle des services réguliers.

Image variée à travers la région

Le transbordement à IJmuiden a légèrement diminué, de seulement 3,4% à 8,76 millions de tonnes. À Beverwijk, le volume de transbordement a baissé de 44,3% à 194 000 tonnes, et Zaanstad a connu une augmentation de 15,3% du transbordement à 84 000 tonnes.

Référence: portofamsterdam.com

<! –

->

Vous pourriez également aimer...