Les États-Unis prêtent à Exxon 1,5 million de barils supplémentaires de la réserve stratégique de pétrole

Reuters

Par Timothy Gardner

WASHINGTON, 9 septembre (Reuters) – Le département américain de l’Énergie a annoncé jeudi avoir approuvé un deuxième prêt de 1,5 million de barils de pétrole à Exxon Mobil Corp provenant de la réserve stratégique de pétrole (SPR) après que les dommages causés par l’ouragan Ida ont dévasté la production pétrolière offshore.

« La capacité du SPR à mener des échanges est un outil essentiel à la disposition des raffineurs pour renforcer la chaîne d’approvisionnement en carburant et atténuer les perturbations à la suite d’urgences, comme l’ouragan Ida », a déclaré le département sur son site Web après avoir autorisé le prêt supplémentaire à la raffinerie d’Exxon à Baton Rouge.

Exxon transporte le pétrole vers la raffinerie de 520 000 barils par jour, « ce qui nous aidera à rétablir complètement les opérations normales et à continuer à fournir du carburant à la zone touchée », a déclaré Julie King, porte-parole de la société. L’usine a repris ses activités normales plus tôt dans la journée.

Le département de l’Énergie a désormais autorisé des prêts totalisant 3,3 millions de barils pour aider les raffineurs à faire face à la pénurie de pétrole en provenance du Golfe américain.

Jeudi dernier, la secrétaire américaine à l’Énergie, Jennifer Granholm, a autorisé le premier prêt à Baton Rouge d’Exxon. Ce jour-là, elle a également prêté 300 000 barils de pétrole à la raffinerie de Placid Refining Company LLC près de Baton Rouge.

Les trois quarts de la production pétrolière américaine du golfe du Mexique restent hors ligne après qu’Ida a touché terre il y a plus d’une semaine. Ida a été l’un des pires ouragans pour les producteurs de pétrole depuis les tempêtes consécutives de 2005.

Royal Dutch Shell Plc, le plus grand producteur de pétrole du golfe du Mexique aux États-Unis, a annulé jeudi certaines cargaisons d’exportation en raison des dommages causés par Ida aux installations offshore, signalant que les pertes d’énergie se poursuivraient pendant des semaines.

Les pannes de courant dans les installations de traitement et de pipeline à terre ont empêché une partie du brut d’atteindre le rivage, ce qui a soutenu les prix du pétrole depuis la semaine dernière.

Le SPR avait 621,3 millions de barils de brut en stock la semaine dernière, selon le ministère de l’Énergie, le plus bas depuis août 2003.

Le SPR dispose de quatre installations de stockage majeures, deux au Texas et deux en Louisiane, pour livrer du brut aux raffineries voisines pour la production de carburant. Il a été développé dans les années 1970 après que l’embargo pétrolier arabe a fait grimper les prix de l’essence, mais a été exploité récemment après des perturbations inhabituelles du carburant comme des ouragans. (Reportage par Timothy Gardner ; Montage par Sandra Maler, Chris Reese et Himani Sarkar)

(c) Copyright Thomson Reuters 2021.

Vous pourriez également aimer...