Les femmes du secteur maritime obtiennent une nouvelle association en Afrique de l’Ouest et du Centre

La diversité et la sécurité maritime étaient à l’honneur lors de l’événement inaugural de la Women in Maritime of West and Central Africa (WIMOWCA). Les femmes dans le secteur maritime ont occupé le devant de la scène lors de l’inauguration de la Women in Maritime of West and Central Africa (WIMOWCA), la plus récente association régionale pour les femmes dans le secteur maritime (WIMA) soutenue par l’OMI.

« L’objectif de WIMOWCA est d’exploiter le potentiel et la contribution des femmes en Afrique de l’Ouest et du Centre pour assurer le développement durable de l’industrie maritime en Afrique », a déclaré la présidente par intérim de WIMOWCA, Sylvia Asana Dauda Owu.

« Les femmes, comme vous le savez tous, forment plus de 51% de la population mondiale et il en va de même pour l’Afrique, en tant que telles, elles ne peuvent être laissées de côté dans aucun effort mondial pour relever les défis auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui dans l’industrie maritime mondiale. Le développement maritime durable nécessiterait une participation inclusive de tous, hommes et femmes, si nous voulons réussir dans notre entreprise à cet égard », a-t-elle déclaré.

Crédits image : OMI

L’événement hybride a eu lieu (23 juillet) au MT Addico Conference Hall à Accra, au Ghana et a été diffusé en direct à un public mondial.

« Pour la durabilité et le succès dans le monde moderne, le transport maritime a besoin de diversité dans la main-d’œuvre et nous avons besoin de femmes pour diriger les processus de prise de décision », a déclaré le secrétaire général de l’OMI, Kitack Lim, dans son discours d’ouverture. « Nous sommes sur la bonne voie et des progrès ont été accomplis. Cependant, il reste encore beaucoup à faire pour aider l’industrie maritime à progresser vers l’égalité des sexes. WIMOWCA est un ajout bienvenu au réseau mondial des WIMA. Cet événement spécial offre une occasion unique de discuter et de célébrer deux sujets : les femmes dans la communauté maritime et l’Afrique en tant que continent maritime.

Sept autres WIMA ont déjà été créées en Afrique, dans les États arabes, en Asie, dans les Caraïbes, en Amérique latine et dans le Pacifique, soutenues par le programme de longue date de l’OMI pour les femmes dans le secteur maritime. A eux tous, les WIMA comptent plus de 700 participants de 152 pays. Les personnes rejoignant le dernier WIMA, qui se concentrera sur l’Afrique de l’Ouest et du Centre anglophone, auront accès à des opportunités de collaboration et de réseautage similaires et à une formation parrainée par l’OMI via les WIMA. Le Réseau des Femmes Professionnelles des Secteurs Maritime et Portuaire pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre (NPWMP-WCA), qui a été lancé en février 2007 au Bénin, se concentre sur l’Afrique de l’Ouest et du Centre francophone. Cliquez ici pour la liste complète des WIMA sur la page Women in Maritime de l’OMI.

Le ministre ghanéen des transports, l’hon. Kwaku Ofori Asiamah, a souligné dans son discours le rôle que joueraient les femmes dans la « perspective africaine de l’économie bleue ». « L’économie bleue a été décrite à juste titre comme la ‘nouvelle frontière de la renaissance africaine’. Notre continent est en effet une grande île, avec 38 pays côtiers. Plus de 90 % du commerce international, des importations et des exportations de l’Afrique se font par voie maritime. Le potentiel se chiffre à plusieurs milliers de milliards de dollars et promet de combiner une croissance économique énorme pour nos pays respectifs. Le développement inclusif est l’un des moyens les plus sûrs et durables d’exploiter tout le potentiel de l’économie bleue de l’Afrique. Les femmes doivent être au cœur de cet agenda », a-t-il déclaré.

Photo de l'intérieur de WIMOWCA

Crédits image : OMI

L’événement inaugural de WOMOWCA a également comporté une table ronde sur « L’impact de l’insécurité maritime sur la navigation dans le golfe de Guinée, les défis et la voie à suivre », qui a fourni une perspective régionale sur la situation.

Des présentations supplémentaires des partenaires au développement ont porté sur le travail du groupe de travail sur les femmes, la paix et la sécurité des forces navales américaines en Europe et en Afrique en Afrique de l’Ouest et du Centre, l’initiative sur l’égalité des sexes des délégués des États membres de l’OMI et l’importance de galvaniser les femmes dans l’industrie maritime. . Pour le programme complet, visitez la page de l’événement ici.

Le programme Women in Maritime de l’OMI existe depuis plus de 30 ans et soutient les femmes dans des rôles à la fois à terre et en mer. (En savoir plus ici : https://www.imo.org/en/OurWork/TechnicalCooperation/Pages/WomenInMaritime.aspx

Women in Maritime – IMO et WISTA International Survey 2021

L’OMI et WISTA International ont lancé le Women in Maritime – IMO et WISTA International Survey 2021 pour examiner la proportion et la répartition des femmes travaillant dans le secteur maritime, des rôles de soutien aux postes de direction. Les États membres et les entreprises/ONG sont invités à remplir l’enquête pour fournir les données de base essentielles.

Référence: OMI

Vous pourriez également aimer...