Les garde-côtes américains désaffectent deux patrouilleurs

Après plus de 30 ans de service actif, les patrouilleurs de classe Island de la Garde côtière américaine USCGC Aquidneck (WPB 1309) et USCGC Adak (WPB 1333) ont été désarmés lors d’une cérémonie à bord de la Naval Support Activity Bahreïn, mardi.

Le vice-amiral Steven Poulin, commandant de la zone atlantique de la Garde côtière américaine, était présent pour honorer les années de service qu’Aquidneck, Adak et leurs équipages ont fournies à la Garde côtière.

« Merci à chaque membre d’équipage qui a déjà servi à bord d’Aquidneck et d’Adak, des propriétaires de planches à l’équipage final et à tous les équipages intermédiaires », a déclaré Poulin. « Vous vous êtes volontairement porté volontaire pour vous déployer depuis votre famille, vos amis et votre maison, en acceptant les risques et les adversités inhérents pour servir votre pays. Vous avez construit un héritage pour ces deux coupeurs qui ne sera pas oublié de sitôt.

Dans le cadre du programme Fast Response Cutter de la Garde côtière, le service acquiert 64 cotres à réponse rapide au total, dont six affectés aux forces de patrouille de la Garde côtière américaine en Asie du Sud-Ouest. Aquidneck et Adak ont ​​été remplacés par les FRC de classe Sentinel USCGC Charles Moulthrope (WPC 1141) et USCGC Robert Goldman (WPC 1142), qui sont arrivés à la NSA Bahreïn le 25 mai.

L’homonyme d’Aquidneck vient d’Aquidneck Island dans le Rhode Island. Il était à l’origine domicilié à Portsmouth, en Virginie, puis déplacé à Fort Macon, en Caroline du Nord. Il a été utilisé dans la recherche et le sauvetage, la lutte contre la drogue et d’autres opérations d’application de la loi au niveau national pendant plus de 16 ans.

L’homonyme d’Adak vient de l’île d’Adak en Alaska. Il était à l’origine stationné à Sandy Hook, NJ, en 1991 et a revendiqué le troisième plus grand buste de cocaïne de l’histoire de la Garde côtière lorsque l’équipage a arrêté un bateau de pêche au large des côtes de New York. En août 1994, il a participé à l’opération Able Vigil, qui a sauvé plus de 29 000 migrants cubains de radeaux dangereux et d’embarcations de fortune tentant d’atteindre les côtes américaines. L’opération consistait en plus de 50 garde-côtes et navires de la marine américaine, ce qui en fait la plus grande opération navale dirigée par la Garde côtière depuis la Seconde Guerre mondiale.

À la fin de 2002, Aquidneck et Adak ont ​​reçu des ordres pour la zone d’opérations de la cinquième flotte américaine soutenant l’opération Iraqi Freedom. Moins d’une semaine après leur arrivée à Bahreïn, ils menaient des opérations d’interdiction maritime dans le nord du golfe Persique.

Pendant les 18 années suivantes, les deux cotres sont restés déployés à l’avant de Bahreïn sous le commandement des forces de patrouille américaines en Asie du Sud-Ouest, attachés au commandant de la Force opérationnelle 55, menant des opérations pour assurer la libre circulation du commerce dans les voies navigables critiques de la région.

PATFORSWA est composé de six patrouilleurs, du personnel de soutien à la mission à terre et de l’équipe d’engagement maritime. Ils jouent un rôle crucial dans la sécurité maritime, la protection des infrastructures maritimes et la coopération en matière de sécurité sur le théâtre dans la région. L’unité soutient également d’autres forces spécialisées déployables de la Garde côtière américaine opérant dans toute la zone de responsabilité du Commandement central américain.

La CTF 55 opère dans la zone d’opérations de la cinquième flotte américaine, soutenant les opérations navales pour assurer la stabilité et la sécurité maritimes dans la région centrale, reliant la Méditerranée et le Pacifique à travers l’océan Indien occidental et trois points d’étranglement critiques pour la libre circulation du commerce mondial.

Vous pourriez également aimer...