Les Pays-Bas commencent à travailler pour permettre 10 GW supplémentaires d’éolien offshore d’ici 2030

Le secrétaire d’État néerlandais aux Affaires économiques et à la Politique climatique, Dilan Yeşilgöz-Zegerius, a annoncé le début des procédures de planification spatiale pour les tracés de câbles qui relieraient plus de 10 GW de la capacité éolienne offshore supplémentaire prévue du pays au réseau national.

Dans une lettre envoyée à la Chambre des représentants le 2 décembre, le secrétaire d’État Yeşilgöz-Zegerius a informé le gouvernement de l’ouverture d’enquêtes sur les routes de raccordement au réseau pour 10,7 GW supplémentaires de capacité éolienne offshore installée que le pays prévoit d’ajouter d’ici 2030, soit près du double de l’objectif précédemment prévu. .

Le mois dernier, le ministère de l’Infrastructure et de la Gestion de l’eau a publié un projet de programme supplémentaire pour la mer du Nord 2022-2027 qui augmente l’objectif éolien offshore néerlandais de 11,5 GW actuel à 22,2 GW de capacité éolienne offshore en exploitation d’ici 2030 en proposant de développer 10,7 GW supplémentaires dans afin d’atteindre l’objectif actuel de l’UE de réduire les émissions de CO2 de 55 % d’ici 2030 par rapport aux niveaux de 1990.

Selon le projet additionnel, la nouvelle capacité éolienne offshore serait développée dans les zones nouvellement désignées, ainsi que dans les zones existantes. Les zones nouvellement désignées 1, 2 et 5 Est abriteraient 8 GW de capacité éolienne offshore, l’IJmuiden Ver North 2 GW, et la zone restante de 700 MW a été identifiée dans la partie sud de la zone Hollandse Kust (ouest).

La procédure pour une connexion par câble à travers la mer des Wadden, qui sera incluse dans le nouveau programme spatial, a déjà commencé. Les options pour un câble de la zone d’énergie éolienne déjà planifiée au nord des îles Wadden sont examinées en conjonction avec un tracé de câble pour la nouvelle zone d’énergie éolienne 5-Est. Le plan actuel est que les deux itinéraires aboutissent à Eemshaven. Les options d’itinéraire situées plus à l’est dans la mer des Wadden seront également étudiées plus avant.

Par ailleurs, le gouvernement examine s’il reste de la place après 2031 pour un éventuel câble supplémentaire et un pipeline pour transporter l’hydrogène produit en mer jusqu’à Eemshaven.

Sur la base des défis potentiels qui pourraient émerger à la suite des enquêtes et des consultations sur les itinéraires, le ministère des Affaires économiques et de la Politique climatique a décidé d’étudier les itinéraires de câbles potentiels pour une capacité de 12 GW, au cas où certains ne seraient pas identifiés comme réalisables.

Des démarches spatiales démarrent ainsi pour :

  • Connexion 2 GW IJmuiden Ver North à Maasvlakte (déjà commencée)
  • 2 GW éolien zone 1 (ou 2) connexion à Maasvlakte
  • 2 GW éolien zone 1 (ou 2) raccordement à Borssele
  • 2 GW éolien zone 1 (ou 2) connexion à Geertruidenberg
  • Zone d’énergie éolienne de 4 GW 5 Connexion Est à Eemshaven, en conjonction avec 700 MW du nord des îles Wadden
Source : Ministère néerlandais des Affaires économiques et de la Politique climatique

Le gouvernement néerlandais s’attend à avoir réalisé les deux connexions à Maasvlakte et la connexion à Borssele d’ici 2030, au plus tard, tandis que les 6 GW restants de connexions, une connexion à Geertruidenberg et deux à Eemshaven, ont des défis technologiques et environnementaux avec 4 GW. susceptible d’être réalisé d’ici la fin de 2031.

Vous pourriez également aimer...