Les Philippines positionnées comme la capitale maritime mondiale

Le ministère des Transports (DOTr) a déclaré hier qu’il ferait du pays la «capitale maritime du monde» en offrant à l’industrie maritime mondiale des marins philippins de premier ordre.

Jaime Bautista, le secrétaire du DOTr, a déclaré que l’agence est prête à relever les défis actuels rencontrés par l’industrie maritime pour que le pays atteigne une telle réputation.

Considérés comme des travailleurs mondiaux clés, les gens de mer aident à accélérer le mouvement d’environ 90% des marchandises dans le monde, où un tiers des déménageurs mondiaux sont généralement des Philippins, a expliqué Bautista.

Avec des marins philippins qui ont versé environ 595 millions de dollars rien qu’en septembre et une projection de versements de fin d’année d’une valeur de 7,1 milliards de dollars, plus de 600 000 marins philippins contribuent directement au développement socio-économique du pays, a expliqué le chef des transports.

marins philippins
Image à des fins de représentation uniquement.

Outre la mise en œuvre de réformes pour la conformité de l’industrie maritime philippine aux normes mondiales, le DOTr est accompagné d’un plan de développement de l’industrie maritime d’une valeur de 10 points pour revendiquer la marque du pays dans l’industrie maritime mondiale.

Le plan couvre la modernisation de la navigation intérieure, l’expansion de la construction navale ainsi que les capacités de réparation, le développement d’un parc industriel marin, la protection de l’environnement marin, le développement des réseaux de voies navigables intérieures, et également la prise en compte des conclusions de l’évaluation reçues de la Commission européenne et de l’organisme indépendant évaluateurs de l’Organisation maritime internationale (OMI) avec des actions correctives à plusieurs niveaux, entre autres.

Bautista a mentionné que DOTr, par l’intermédiaire de l’Autorité de l’industrie maritime, s’efforce de mettre en œuvre et de superviser des mesures correctives pour près de 50 000 marins philippins actuellement employés par plusieurs navires battant pavillon européen.

Dans un développement connexe, l’Autorité de l’aviation civile des Philippines a déclaré hier qu’elle avait passé les normes de sécurité internationales de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) avec 69% comme score, qui a dépassé la moyenne mondiale de 67,6%.

La note la plus élevée intervient après que l’activité de validation hors site a été menée le 1er septembre dernier, où les spécialistes en la matière de l’OACI avaient observé qu’il n’y avait pas de problèmes de sécurité majeurs pour les Philippines.

L’objectif principal d’une telle activité est de s’assurer que ces techniques et principes établissent des normes et recommandent aux États des pratiques exemplaires liées aux activités de l’aviation civile internationale pour établir la croissance sûre et ordonnée de l’aviation.

L’OACI est une agence spécialisée de l’ONU avec 193 États membres qui établissent des règlements et des normes pour la sécurité, l’efficacité, la sécurité et la protection de l’environnement de l’aviation.
L’OACI évalue les capacités et capacités des États membres de l’ONU à mettre en œuvre une supervision efficace de la sécurité des opérations aériennes.

Références : Malaya Business Insight

Dernières nouvelles sur l’expédition