Les plates-formes Saipem obtiennent de nouveaux travaux de forage d’une valeur de 800 millions de dollars

Le fournisseur italien de services pétroliers Saipem a conclu plusieurs nouveaux accords de forage au Moyen-Orient et en Afrique de l’Ouest, d’une valeur d’environ 800 millions de dollars.

En annonçant mardi les nouveaux contrats de forage offshore, Saipem a expliqué que trois d’entre eux se trouvent au Moyen-Orient et deux en Afrique de l’Ouest. La société a en outre expliqué que la valeur totale d’environ 800 millions de dollars pour ces contrats est « considérés nets des frais de location des navires utilisés pour les travaux. »

En outre, le fournisseur de services pétroliers a souligné que deux contrats ont été attribués au Moyen-Orient pour deux plates-formes de forage autoélévatrices de haute spécification – Perro Negro 12 et Perro Negro 13 – affrété par des tiers pour les activités de forage et de reconditionnement sur les projets spécifiques.

La durée de ces accords sera de cinq ans plus deux années optionnelles pour la première plate-forme et de trois ans plus une année optionnelle pour la seconde. Les deux projets pour lesquels ces plates-formes ont été louées devraient démarrer entre le troisième et le quatrième trimestre 2023.

Saipem a également ajouté que le troisième contrat au Moyen-Orient comprend une prolongation de cinq ans d’un contrat existant pour le Lion de mer 7 plate-forme autoélévatrice de haute spécification, une unité de forage auto-élévatrice très polyvalente capable de fonctionner dans des profondeurs d’eau allant jusqu’à 375 pieds.

En revanche, les deux contrats en Afrique de l’Ouest concernent le segment ultra-profond des opérations de forage avec le Saipem 12000 navire de forage de sixième génération. La première de ces missions a été attribuée par Eni Côte d’Ivoire pour des opérations de forage offshore Côte d’Ivoire.

Le navire de forage devrait commencer ce travail au quatrième trimestre 2022, ce qui prolonge les activités actuelles de la plate-forme dans la région pendant environ six mois et fait suite aux contrats attribués par le consortium Eni Côte d’Ivoire-Petroci fin septembre 2022 pour le développement du gisement relatif de pétrole et de gaz au large de la Côte d’Ivoire.

Concernant le deuxième contrat en Afrique de l’Ouest, celui-ci a été attribué par Azule Energy pour le forage, la complétion et les tests de puits de développement et d’exploration offshore Angola dans le bloc 15/06 exploité par Eni Angola.

Saipem a souligné que cette mission aura la durée nécessaire pour forer et compléter 12 puits fermes – une durée estimée à 26 mois – et comprendra la possibilité d’une prolongation pour une durée optionnelle. Le projet devrait démarrer en 2023 dans la continuité des précédents travaux de la plate-forme dans cette région.

Saipem considère ces récompenses à long terme au Moyen-Orient comme une confirmation de sa stratégie vers ce « zone clé » pour son entreprise alors que les récompenses en Afrique de l’Ouest « assurer la continuité des opérations » en ligne avec la stratégie de l’acteur italien pour le marché ultra-profond dans cette zone.

Depuis le début de 2022, Saipem a remporté de nouveaux contrats dans le segment du forage offshore pour un montant total d’environ 1,6 milliard d’euros soit environ 1,66 milliard de dollarsaprès prise en compte de ces nouvelles récompenses.

Dans cette optique, le géant italien a affiché pour le 3e trimestre 2022 le chiffre d’affaires trimestriel le plus élevé depuis le quatrième trimestre 2015.

Cela a été motivé par des récompenses importantes pour son segment d’activité offshore soutenu par un secteur pétrolier et gazier « super cycle » et l’exécution du carnet de commandes conformément aux objectifs du plan d’affaires de l’entreprise.