Les syndicats continuent de se battre pour se conformer à la clause de travail des non-marins

Si la décision de la Cour de Rotterdam aux Pays-Bas est décevante, la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF), la Fédération européenne des ouvriers du transport (ETF) et les syndicats affiliés aux organes se sont engagés à poursuivre la bataille pour parvenir au respect des non-marins «Clause de travail.

Le tribunal néerlandais s’est malheureusement abstenu d’ordonner immédiatement à un armateur et à des agents d’équipage de se conformer à la clause relative au travail des non-marins, également connue sous le nom de clause des dockers.

L’ITF, l’ETF et les syndicats affiliés aux organismes Nautilus NL, FNV Havens et Ver.di ont depuis longtemps mis l’industrie au défi de se conformer à la clause et de cesser d’exposer les gens de mer à des risques supplémentaires pour la santé et la sécurité au travail et de cesser de priver les dockers de leur précieux travail.

Les syndicats continuent de se battre pour se conformer à la clause de travail des non-marins

Crédits d'image: itfglobal.org

Malgré la décision de rejeter la demande préliminaire des syndicats d'interdire l'arrimage par les gens de mer immédiatement avant les résultats de la procédure principale, les syndicats estiment que l'accord est clair que ce travail de manutention de cargaison doit être effectué par des dockers formés et expérimentés lorsqu'ils sont présents. ; mettre un terme à la pratique dangereuse des gens de mer fatigués qui entreprennent des fouilles.

Selon le verdict, l'urgence d'une mesure provisoire en raison du non-respect existe bel et bien. Toutefois, le président du tribunal a estimé qu'un contrôle judiciaire plus approfondi serait nécessaire pour examiner les diverses questions factuelles et juridiques, selon la décision. Malheureusement, le juge a estimé que l'affaire était trop compliquée pour une procédure sommaire.

L'affaire est le résultat d'un effort conjoint des syndicats. La clause négociée pour finalement apporter les protections nécessaires, est entrée en vigueur le 1er janvier 2020, à la suite d'un accord en février 2018. Les syndicats susmentionnés ont uni leurs forces pour faire appliquer cette disposition le 3 juin 2020, engageant une procédure de redressement préliminaire contre les agents du personnel Marlow Navigation Netherlands BV et Marlow Navigation Company Limited (immatriculée respectivement aux Pays-Bas et à Chypre) et l'armateur Expert Shipping BV aux Pays-Bas. Cinq sociétés affréteurs ont par la suite demandé à la Cour de se joindre à cette procédure.

À la suite du verdict d’aujourd’hui, les syndicats maritimes continueront de lutter pour le respect de la clause relative au travail des non-marins afin qu’elle soit pleinement appliquée sur tous les navires bénéficiant de conventions collectives de l’ITF.

Les syndicats maritimes examinent actuellement l'opportunité d'engager un recours contre la décision préliminaire ou de procéder à la procédure principale pendante où la Cour examinera de manière approfondie la question.

Référence: itfglobal.org

<! –

->

Vous pourriez également aimer...