Les transporteurs de CO2 Northern Lights vont obtenir des voiles de rotor Norsepower

Le spécialiste finlandais de la propulsion éolienne Norsepower a reçu un contrat pour fournir sa technologie Rotor Sails à bord de deux transporteurs de CO2 liquéfiés commandés par la JV Northern Lights en Norvège.

Le contrat a été signé avec Dalian Shipbuilding Industry Company en Chine et comprend la livraison de voiles à rotor unique à bord de deux nouveaux transporteurs de CO2 alimentés au GNL en cours de construction.

Northern Lights développe la composante transport et stockage du projet Longship du gouvernement norvégien, qui comprend la capture de CO2 provenant de sources industrielles dans la région d’Oslo en Norvège. Une fois capturé, le CO2 liquide sera expédié vers un terminal de réception à terre sur la côte ouest de la Norvège, puis transporté par pipeline vers un réservoir sous-marin sous la mer du Nord pour un stockage permanent.

Les deux transporteurs de CO2 liquéfié seront chacun équipés d’un seul Rotor Sail de 28 mètres de haut sur 4 mètres de diamètre, qui, selon Norsepower, réduira la consommation de carburant et les émissions de CO2 associées d’environ 5 %.

Les Rotor Sails de Norsepower sont une version modernisée du rotor Flettner, un cylindre rotatif qui utilise l’effet Magnus pour exploiter l’énergie éolienne et générer de la poussée. Lorsque le vent rencontre le Rotor Sail en rotation, le flux d’air accélère d’un côté du cylindre et décélère de l’autre côté. Le changement de vitesse du flux d’air entraîne une différence de pression, créant une force de portance perpendiculaire à la direction du vent.

Les deux transporteurs de CO2, les premiers du genre, ont été conçus par Northern Lights. Les navires mesureront 130 mètres de long et auront une capacité de chargement de 7 500 mètres cubes.

« L’industrie se transforme rapidement et de nouveaux navires sont construits aujourd’hui pour fonctionner efficacement avant 2050 », a déclaré Tuomas Riski, PDG de Norsepower. « Par conséquent, nous voyons l’industrie chercher à construire des navires aujourd’hui qui ont déjà à bord des solutions d’efficacité énergétique éprouvées qui peuvent réduire la consommation de carburant, les coûts associés ainsi que les émissions. »

En plus de la puissance auxiliaire de la voile et du carburant GNL, les transporteurs de CO2 seront également dotés d’autres technologies d’efficacité énergétique, notamment la lubrification de l’air.

« Notre technologie, associée à un système de lubrification de l’air et à d’autres technologies propres, garantira que les opérations seront aussi faibles en carbone que possible. Cette initiative met également en évidence le rôle que joue une navigation plus propre dans les chaînes d’approvisionnement complexes et les stratégies de décarbonation en dehors de l’industrie immédiate », a ajouté Riski.

Les Rotor Sails seront livrés au chantier naval début 2023, tandis que les deux transporteurs de CO2 devraient être livrés en 2024.

Une fois en service, les navires transportent du CO2 capturé et liquéfié et l’acheminent vers le terminal de réception Northern Lights à Øygarden en Norvège.

Depuis sa création en 2012, Norsepower a installé sa technologie Rotor Sail sur au moins six navires, dont un pétrolier, deux navires à passagers, un vraquier VLOC et deux navires rouliers. Selon l’utilisation, plusieurs Rotor Sails peuvent être installés sur un seul navire. Certains sont également conçus pour s’incliner, permettant aux navires de naviguer sur des itinéraires à hauteur limitée tout en utilisant la technologie.

La JV Northern Lights est composée d’Equinor, Shell et TotalEnergies.